Loading...
Une erreur est survenue dans ce gadget

SPORT AU PLURIEL

Bienvenue sur le Blog "Sport au pluriel" de Radio Campus
Sport au pluriel, c'est également votre émission sportive sur Radio Campus 91.2 fm.


mardi 23 août 2011

Romaric Pitroipa, une star en devenir


Les centres de formation poussent comme des champignons à Ouagadougou. Mais ces derniers ont du mal à trouvé la perle rare. Le centre de formation Kassoum Ouédraogo Zico Académie Football (KOZAF) semblent avoir trouvé l’oiseau rare en la personne de Romaric Pitroipa.

Romaric Pitroipa, profession buteur.

Si lors de la Coupe du Monde des moins de 17 ans joué au Mexique, c’est l’Ivoirien Souleymane Coulibaly qui a été la vedette africaine de la compétition, Romaric Pitroipa aurait pu également en être un. Sauf que l’équipe burkinabè a été l’ombre d’elle-même. Né le 31 décembre 1994 à Ouagadougou, Romaric Pitroipa a été l’un des renforts de  l’équipe burkinabè lors de cette compétition. Remuant, technique athlétique, et doté d’un sang froid exceptionnel, Romaric Pitroipa est un vrai poisson pour les défenses adverses. Une qualité qu’il a démontrée lors du tournoi international de la solidarité des centres de formation en terminant meilleur buteur avec sept buts sur onze inscrits par le KOZAF, son centre formateur. En finale contre le Feyenord du Ghana, Pitroipa a réalisé un triplé permettant à son équipe de remporter  le trophée.

Le jeune de Kamssonghin (quartier de Ouagadougou) a fait ses premiers pas dans le football de rue, à travers surtout les tournois de quartier. Romaric Pitroipa se fait remarquer en marquant à chaque fois. Ibrahim Tapsobla, formateur au centre de formation KOZAF (ancien entraineur du club Canon du Sud de Ouagadougou) tombe sur le charme de ce jeune joueur. Il l’intègre au centre crée par Kassoum Ouédraogo dit Zico. L’occasion s’offre à lui de parfaire son jeu.  Gros travailleur comme l’affirme Karim Compaoré son compagnon de toujours « il bosse dur». 

Pihouri Webonga, entraineur au KOZAF et qui avait conduit en compagnie de Jacques Yaméogo avait conduit les Etalons U-17 à la troisième place de la Coupe du Monde à Trinidad et Tobago en 2001, tombe sur le charme de ce garçon. Il le propose à l’équipe cadette burkinabè dont l’encadrement technique était à la recherche d’un attaquant de pointe. Mais sa polyvalence permet à Rui Viera de l’utiliser à d’autres postes comme le reconnait le joueur lui-même « j’étais parti pour être attaquant mais finalement, j’ai joué sur les côtés ». La prestation des Etalons n’a pas été à la hauteur des attentes. « Vous l’avez vu au mondial. Il a fait ce qu’il pouvait mais il n’a pas eu de  soutien » explique Pihouri Webonga grand connaisseur du football africain. Même si Romaric Pitroipa a montré un instinct, d’attaquant, de buteur pendant le tournoi international de la solidarité organisé du 6 au 21 août 2011 à Ouagadougou, Pihouri Webonga pense qu’il faut tout de même corriger « ses déplacements ».
Le rêve de ce joueur de Kamssonghin est de jouer un jour au Réal Madrid et ressembler au Portugais Christiano Ronaldo. En attendant de voir ce rêve se réaliser, Pitroipa devra d’abord participer à la montée en deuxième division de Ramongo FC, le club de Kassoum Ouédraogo dit Zico, créateur du KOZAF. Pour ce dernier, également agent de joueur, il ne faut pas précipiter les choses. « Je suis moi-même agent de joueur. (…) Mais vous savez les jeunes peuvent être bons en étant petits mais lorsqu’ils grandissent ils n’arrivent plus à le prouver. Nous espérons qu’il va continuer ainsi ». Mais, avec un bon encadrement, Romaric Pitroipa pourrait être attaquant de taille pour les différentes équipes nationales.

1 commentaire: