Loading...
Une erreur est survenue dans ce gadget

SPORT AU PLURIEL

Bienvenue sur le Blog "Sport au pluriel" de Radio Campus
Sport au pluriel, c'est également votre émission sportive sur Radio Campus 91.2 fm.


vendredi 26 août 2011

Amical Etalons du Burkina vs Guinée Equatoriale : Paulo Duarte retient 27 joueurs


Les Étalons du Burkina Faso affronte en match amical  la Guinée Équatoriale le 3 septembre 2011 au Stade Sangoulé Lamizana de Bobo Dioulasso. Paulo Duarte a publié une liste de 27 joueurs. Pour la première fois, Bertrand Traoré sociétaire de Chelsea a été retenu par le sélectionneur de l'équipe Burkinabè. Issa Gouo de l'ASFA Yennenga est le seul joueur local retenu par Duarte.

Les Étalons du Burkina Faso


1.    Daouda DIAKITE                             :           KV Turnhout (Belgique)
2.    Moussa Germain SANOU              :           St Etienne (France)
3.    Moussa DOUMBIA                          :           FC Istres (France)
4.    Ibrahim           GNANOU                  :           Alania Vladikavkaz (Russie)
5.    Bakari KONE                                    :           Olympique Lyonnais (France)
6.    Keba Paul KOULIBALY                 :           Olympique Charleroi (Belgique)
7.    Saïdou Madi PANANDETIGUIRI  :           (Begique)
8.    Hamadou TALL                                :           Persepolis (Iran)
9.    Hervé ZENGUE                               :           Terek Grozny (Russie)
10. Wilfried BALIMA                              :           Sheriff Tiraspol (Moldavie)
11.  Fadil            SIDO                          :           Le Mans (France)
12. Charles KABORE                               :           Olympique de Marseille (France)
13. Mahamoudou           KERE             :           Konyaspor (Turquie)
14. Mohamed KOFFI                             :           Petrojet (Egypte)
15. Djakaridja KONE                              :           Dinamo Bucaresti (Roumanie)
16. Jonathan PITROIPA                                   :           Rennes (France)
17. Florent ROUAMBA                          :           Sheriff Tiraspol (Moldavie)
18. Aristide BANCE                               :           Umm Salal (Qatar)
19. Moumouni DAGANO                      :           Al Khor (Qatar)
20. Yahaya KEBE                                  :           Al Kharaitiyat (Qatar)
21. Abdoul Razak TRAORE                 :           Lechia Gdansk (Pologne)
22. Alain   TRAORE                   :           AJ Auxerre (France)
23. Wilfried SANOU                               :           FC Koln (Allemagne)
24. Bertrand TRAORE                           :           Chelsea FC (Angleterre)
25. Narcisse YAMEOGO                       :           AD Camacha (Portugal)
26. Joël KOUASSI                                 :           Libourne St Seurin (France)
27. Issa GOUO                                        :           ASFA-Y

mercredi 24 août 2011

Quatre Burkinabè dans le centre de formation de Feyenoord du Ghana



Quatre Burkinabè évoluent avec ces jeunes du Feyenoord

Lors du tournoi international de la solidarité, le centre de formation Feyenoord du Ghana a pris part à la compétition avec un effectif composé de joueurs Ivoiriens, Nigériens, Ghanéens. Dans cet effectif, il y avait également quatre joueurs Burkinabè. Il s’agit du latéral gauche Nasir Nikièma, le milieu de terrain René Ilboudo, Ibrahim Fofana ailier droit, et Christian Nikièma défenseur central. Ces jeunes burkinabè ont activement pris part au tournoi des centres de formation organisé par Noufou Ouédraogo du 6 au 21 août 2011 à Ouagadougou. Au total, 14 Burkinabè évoluent au sein du centre de formation du KOZAF. Loockmane Ouédraogo, ancien joueur des Etalons cadets vient de rejoindre le Feyenoord de Rotterdam en Hollande. Il est également le premier burkinabè de centre à rejoindre ce centre. A noter également que le chargé de recrutement des jeunes en Afrique de l’Ouest francophone est un Burkinabè du nom de Muniru Nikièma.

mardi 23 août 2011

Romaric Pitroipa, une star en devenir


Les centres de formation poussent comme des champignons à Ouagadougou. Mais ces derniers ont du mal à trouvé la perle rare. Le centre de formation Kassoum Ouédraogo Zico Académie Football (KOZAF) semblent avoir trouvé l’oiseau rare en la personne de Romaric Pitroipa.

Romaric Pitroipa, profession buteur.

Si lors de la Coupe du Monde des moins de 17 ans joué au Mexique, c’est l’Ivoirien Souleymane Coulibaly qui a été la vedette africaine de la compétition, Romaric Pitroipa aurait pu également en être un. Sauf que l’équipe burkinabè a été l’ombre d’elle-même. Né le 31 décembre 1994 à Ouagadougou, Romaric Pitroipa a été l’un des renforts de  l’équipe burkinabè lors de cette compétition. Remuant, technique athlétique, et doté d’un sang froid exceptionnel, Romaric Pitroipa est un vrai poisson pour les défenses adverses. Une qualité qu’il a démontrée lors du tournoi international de la solidarité des centres de formation en terminant meilleur buteur avec sept buts sur onze inscrits par le KOZAF, son centre formateur. En finale contre le Feyenord du Ghana, Pitroipa a réalisé un triplé permettant à son équipe de remporter  le trophée.

Le jeune de Kamssonghin (quartier de Ouagadougou) a fait ses premiers pas dans le football de rue, à travers surtout les tournois de quartier. Romaric Pitroipa se fait remarquer en marquant à chaque fois. Ibrahim Tapsobla, formateur au centre de formation KOZAF (ancien entraineur du club Canon du Sud de Ouagadougou) tombe sur le charme de ce jeune joueur. Il l’intègre au centre crée par Kassoum Ouédraogo dit Zico. L’occasion s’offre à lui de parfaire son jeu.  Gros travailleur comme l’affirme Karim Compaoré son compagnon de toujours « il bosse dur». 

Pihouri Webonga, entraineur au KOZAF et qui avait conduit en compagnie de Jacques Yaméogo avait conduit les Etalons U-17 à la troisième place de la Coupe du Monde à Trinidad et Tobago en 2001, tombe sur le charme de ce garçon. Il le propose à l’équipe cadette burkinabè dont l’encadrement technique était à la recherche d’un attaquant de pointe. Mais sa polyvalence permet à Rui Viera de l’utiliser à d’autres postes comme le reconnait le joueur lui-même « j’étais parti pour être attaquant mais finalement, j’ai joué sur les côtés ». La prestation des Etalons n’a pas été à la hauteur des attentes. « Vous l’avez vu au mondial. Il a fait ce qu’il pouvait mais il n’a pas eu de  soutien » explique Pihouri Webonga grand connaisseur du football africain. Même si Romaric Pitroipa a montré un instinct, d’attaquant, de buteur pendant le tournoi international de la solidarité organisé du 6 au 21 août 2011 à Ouagadougou, Pihouri Webonga pense qu’il faut tout de même corriger « ses déplacements ».
Le rêve de ce joueur de Kamssonghin est de jouer un jour au Réal Madrid et ressembler au Portugais Christiano Ronaldo. En attendant de voir ce rêve se réaliser, Pitroipa devra d’abord participer à la montée en deuxième division de Ramongo FC, le club de Kassoum Ouédraogo dit Zico, créateur du KOZAF. Pour ce dernier, également agent de joueur, il ne faut pas précipiter les choses. « Je suis moi-même agent de joueur. (…) Mais vous savez les jeunes peuvent être bons en étant petits mais lorsqu’ils grandissent ils n’arrivent plus à le prouver. Nous espérons qu’il va continuer ainsi ». Mais, avec un bon encadrement, Romaric Pitroipa pourrait être attaquant de taille pour les différentes équipes nationales.

lundi 22 août 2011

Championnat de Basketball: l'EFO championne pour la saison 2011


Après de quatre mois de compétitions, le champion national de basketball est connu. Il s'agit de l'Etoile Filante de Ouagadougou qui a battu l'AS SONABEL 49 # 45 tandis que chez les dames, l'AS SONABHY est sortie victorieuse de Basket Athlétique Club Vision Future (BAC/VF) 76 pts contre 44.


Le championnat national de basketball saison 2011 a connu son apothéose le samedi dernier au Palais des Sports de Ouaga 2000. C’est l’Etoile Filante de Ouagadougou dans la catégorie sénior qui s’est imposé dans une finale à suspens devant l’AS SONABEL. Les électriciens avec ses trois victoires en trois matches en cas de victoire feraient un parcours sans faute et remporteraient haut la main après être passés par les matches de barrages pour atteindre le top 5. L’Etoile Filante de Ouagadougou battu lors de la première journée par l’ADESIF entendez par là l’association pour le développement du sport infantile et féminin de Bobo Dioulasso avait deux victoires en trois sorties et devait à tout pris s’imposer contre l’AS SONABEL pour remporter le titre 2011.

La première mi-temps une affaire des électriciens qui s’imposent 16 à 14. La bonne défense de l'AS SONABEL cause  de serieux problème à l'EFO qui veut prendre le match à son compte. Bassidou Rollant, Léopold Bado et L. Kouraogo n'arrivent pas à imposer leur jeu  devant Djakaridja Ouédraogo, Hien Ollo, Richard Zongo. Le score reste toujours serré pendant le troisième quart temps. Les stellistes Sylvain Zingué, Ablassé Compaoré, tentent les trois point pour creuser l'écart. Devant eux, René Ouédraogo qui repond aux paniers des bleu et blancs. C’est finalement dans le dernier que l’EFO trouvera les ressources nécessaires dans les dernières secondes pour sortir vainqueur 49 contre 45.

Dans ces phases finales, on a joué également pour d’autres catégories. En minimes fille, l’ASFA Yennenga a battu le RCB 40 à 31 tandis que chez les garçons, c’est l’Etoile Filante de Ouagadougou qui est championne en s’imposant 28 # 23.
Chez les cadets, les filles de l’ASFAY n’ont pas eu de pitié l’Alliance Club de Bobo Dioulasso 40 à 0. Chez les garçons le champion s’appelle AS SONABEL victorieuse de l’USFRAN 33 à 28.
En junior, les filles de l’ASFA Yennenga ont été sacrée championne en venant à bout de l’USFRAN 40 à 7 alors que les garçons de l’USFRAN ont remporté le titre dans cette catégorie l’AS SONABHY 40 # 29.
Chez les séniors les filles de l’AS SONABHY se sont imposées devant celles de Basket Athlétique Club Vision Futur (BAC/VF) 76 # 44.

A signaler que deux jeunes basketteurs burkinabè se rendront en Afrique du 1er au 4 septembre pour un stage. Il s’agit de Guébré Alex de Moving Basketball Camp et Joel Nongma de BAC/VF.
La meilleure joueuse de la saison s’appelle Mariam Traoré de BAC VF et chez les hommes le MVP, le meilleur donc, René Ouédraogo
Eric Salou de l’Etoile Filante est le meilleur coach tandis que le meilleur arbitre s’appelle Francis Rolland.

Championnat national de football de deuxième division: le RCK toujours en tête



Le championnat national de deuxième division était à sa troisième journée le samedi dernier. Le Rail Club du Kadiogo le leader à la deuxième journée a fait match nul contre l’ASFB  à Bobo Dioulasso 1 but partout. L’USFRAN a perdu à domicile contre le Santos FC sur le score de 3 à 1. Le Canon du Sud grâce à sa victoire contre l’ASEC de Koudougou  à Bobo Dioulasso rend la deuxième place de la compétition. Tandis que le RCK est toujours en tête.
 Les résultats

USFRAN # SANTOS 1 - 3
ASFB # RCK 1 – 1
ASEC K # CANON DU SUD 0 - 1

Classement

1er RCK 7 pts
2ème Canon du Sud 6 pts
3ème ASFB 5 pts
4ème SANTOS 3 pts
5ème USFRAN 3 pts
6ème ASECK 1 pts

Les oppositions de la quatrième journée
USFRAN # ASFB
RCK # CANON DU SUD
SANTOS # ASEC K
Indiquez SVP la source lorsque vous copiez des articles sur ce blog.

dimanche 21 août 2011

Tournoi International de la Solidarité des centres de formations : KOZAF succède à Kada School International.

Le centre de Formation Kassoum Ouédraogo Zico Académie Football (KOAZAF) a remporté la dixième édition du tournoi international de la solidarité en venant à bout du centre de formation Feyenord du Ghana (3 à 1) grâce à un triplé de Romaric Pitroipa. C’était ce dimanche 21 août 2011 dans une finale qui s’est joué en deux actes.

L'équipe du KOZAF,

Acte 1, le report du match. Alors que l’apothéose du tournoi international de la solidarité était prévue pour le samedi 20 août 2011 au Stade Municipal de Ouagadougou à 16 heures, il a été interrompu par une pluie rendant la pelouse impraticable. C’est le KOZAF entrainé par Pihouri Webonga qui ouvre le score par son buteur maison Romaric Pitroipa dès la 4ème minute de jeu après une mauvaise relance du gardien ghanéen Mohamed Ali, le défenseur ghanéen Lamptey Richmon n’arrive pas à dégager. Romaric Pitroipa à l’affut  récupère la balle s’enfonce dans la surface de réparation et du plat du pied, il ouvre la marque. Une réalisation qui permet à son équipe de gagner 50 milles francs pour le premier but du match, offert par le ministre des sports Yacouba Ouédraogo. Pendant 30 minutes, les deux équipes ont du mal à déposer le ballon. Abdiu Lana Alhassan écope d’un carton rouge à la 21ème mn pour acte d’anti jeu. Mais, la possession du ballon sera ghanéenne à 15 minutes de la fin de la première partie obligeant les joueurs du KOZAF à courir. Malgré les efforts du Feyenord pour égaliser le score reste à 1 à 0. Les 22 joueurs font leur retour sur une pluie. Les deux équipes ont du mal à déposé la balle la pelouse étant inondée. Lassina Paré met arrête la partie à la 59ème minute et le match est reporté au lendemain dimanche.
Le style de jeu du Feyenord a séduit le public


Acte 2 la confirmation de KOZAF. Dimanche 21 août à 7 heures, les deux formations se retrouvent une nouvelle fois. Pihouri Webonga fait tourner son effectif. Les remplaçants habituels Mohamed Diandé, Abdoul Douamba, Ibrahim Yameogo Yacouba Bandé sont cette fois titulaire. Tout comme lors du premier match, c’est encore Romaric Pitroipa qui ouvre le score à la 7ème minute de jeu. Une nouvelle fois suite à une mauvaise relance de Mohamed Ali, l’attaque de KOZAF récupère le ballon et  trouve Pitroipa en profondeur qui lobe avec sang froid le portier ghanéen. Sonnés, l’équipe de KOZAF regroupée autour du capitaine Stephen Ackom, Gideon  Waja, Sidiki Traoé, Lassana Coulibaly ont la maitrise du jeu. Ils font circuler la balle avec  beaucoup de fluidité dans le jeu. Techniques, les Ghanéens sont à l’aise et quadrillent mieux le terrain. Mais les meilleures occasions sont à l’actif des Burkinabè avec Romaric Pitroipa, Dasmane Roumaba, Nourou Kouanda, Yaya Salifou Banhoro pèsent lourdement sur la défense adverse. A la 25ème minute, dans un une-deux entre Pitroipa et Yacouba Bandé, le premier trompe la vigilance se défait la défense ghanéenne. Excentré sur le côté gauche, le tir de Pitroipa passe eu dessus des cages de Mohamed Ali. A la 27ème et 32ème minute Pitroipa met en difficulté le portier ghanéen sans trouver le chemin des filets. 

Les jeunes du Kozaf ont fêté ce sacre de la belle manière

A la 37ème minute,  Zoumana Traoré qui venait d’entrer à la place de Ibrahim Yameogo délivre lui délivre une passe et le dossard 7 signe son doublé dans cette finale. Les deux formations rejoignent les vestiaires sur l’avantage de 2 à 0 des académiciens. En seconde période, l’équipe burkinabè reste recroqueviller en défense. Le Feyenord déroule mais n’arrive pas à percer la défense du KOZAF. Contre le cours du jeu, Romaric Pitroipa réalise le triplé sur une action personnelle et inscrit son 7ème but de la compétition, terminant meilleur buteur de la compétition. La réduction du score (3 à 1) intervient à la 86ème grâce à Réné Ilboudo. « Les enfants de Zico » comme on les appelle conservent la balle jusqu’au coup de sifflet final de Lassina Paré. Le KOZAF remporte son premier titre pour sa première participation en une année de formation. Le tournoi international de la solidarité st dédié aux joueurs de moins de 17 ans.

jeudi 18 août 2011

Tournoi des centres de formation : Koazaf et Feyernord en finale



Le centre de formation Kassoum Ouédraogo Zico academie football s’est qualifié pour la finale du tournoi international de la solidarité. Il a battu Fabao Foot Espoir par le score de un but à zéro. Koazaf affronte en finale Feyenord du Ghana qui s’est imposé 2 à 0 face à Naba Kango, l’équipe du promoteur de ce tournoi. 


Avec seulement une année d’excistence, le centre de formation de football Kassoum Ouédraogo Zico Acadmie Football est en train de surprendre. Pour sa première participation au tournoi international de la solidarité de Noufou Ouédraogo, Kozaf s’est qualifié pour en finale de ce tournoi ce mercredi 18 août en venant à bout de Fabao Foot Espoir, qui était également à sa première participation. Romaric Pitroipa en ouvrant le score à la 11ème minute a permis à son équipe d’obtenir son ticket pour la finale. Si l’état du terrain après la pluie qui s’est abattue sur la ville de Ouagadougou n’a pas permis aux joueurs de bien exprimer leur talent, ils ont quand même offert au public un beau football d’école. Seulement, les deux équipes doivent travailler en attaque. Ismaël Bandé (joueur des Etalons cadets) et ses camarades qui ont poussé dans les dernières minutes de jeu n’ont pu trouver la force nécessaire pour égaliser et ensuite battre l’équipe de Kassoum Ouédraogo dit Zico, entrainé par l’ancien entraineur des Etalons cadets Pihouri Webonga. 

La deuxième demi-finale a opposé le centre Naba Kango à Feyenord du Ghana. Dans ce match, c’est l’équipe ghanéenne constituée de Ghanéens, de Nigériens, de Maliens et de Burkinabè qui prend les rennes du match. Lassana Coulibaly, Seidou Zakaria, Réné Ilboudo Stphen Ackom très remuants sont sur toutes les balles. Naba Kango réunis autour de Rashade (le frère de Fadil Sido) Sido, le maitre à jouer de cette équipe a du mal à contenir les assauts du Feyenord. Aziz Kaboré, Ouédraogo Gervais tiennent tant bien que mal. Mais, la 32ème minutes sur un coup franc bien combiné Lassana Couibaly reprend la balle qui trainait dans la surface de réparation et bat le portier de Naba Kango Abdoul Sidik Gnanou. Sonné, Ben Issa Sénior et Zaniou Sana essaient de faire rompre la défense ghanéenne impériale. La première partie s’achève avec l’avantage de l’équipe du Feyenord. A la seconde période, les Ghanéens inscrivent un but à la 60ème minute grâce à Abubakar Asumah sur une contre-attaque. Dès lors, les Ghanéens sont maitres du jeu et font courir les joueurs venus de Ouahigouya. Une séquence de jeu bien applaudit par le public du Stade Municipal de Ouagadougou. L’arbitre du match Jean Baptiste Bassono siffle la fin match sur ce score de 2 à 0 pour Feyenord du Ghana. Feyenord affronte en finale Kozaf le samedi 20 août prochain au Stade Municipal de Ouagadougou.
Boukari Ouédraogo