Loading...
Une erreur est survenue dans ce gadget

SPORT AU PLURIEL

Bienvenue sur le Blog "Sport au pluriel" de Radio Campus
Sport au pluriel, c'est également votre émission sportive sur Radio Campus 91.2 fm.


mardi 31 août 2010

Le Burkina Faso au championnat du monde de route

Le Burkina Faso a été choisi par l’Union Cycliste International (UCI) pour prendre par aux Championnats mondiaux de route en Australie. En Afrique, le Burkina, Érythrée, Afrique du Sud et Tunisie ont obtenu le ticket pour participer à l’épreuve des moins de 23 ans (course en ligne).Le Maroc, l’Afrique du Sud eux prendront le départ dans l’épreuve homme élite.

dimanche 29 août 2010

Des espoirs du football Burkinabè

Le Burkina Faso dispose d’un réservoir insoupçonné de jeunes talents tant au Burkina Faso qu’a l’extérieur. Le 9eme tournoi international des centre de formations organié par Noufou Ouédraogo a permit de découvrir des jeunes burkinabè de certains centres de formation comme Kada School International du Burkina et EFAM de la Côte d’Ivoire. A l’extérieur de jeunes Burkinabè font leurs premières armes dans des centres de formations comme Ibrahim Bancé au Milan AC (Italie) et Abdoul Razack Sawadogo de Rouen (France).


Le Burkina Faso manque à l’heure actuelle de championnat de petites catégories. Une initiative qui aurait permit l’émergence les talents au niveau des centres de formations et des clubs. Pour le moment, les entraineurs des équipes cadettes et juniors se contentent de regroupements et de prospections au sein  pour sélectionner les jeunes pour ces équipes nationales. Le tournoi internationale de la solidarité a permit à des joueurs d’étaler ce qu’ils ont appris. Kada School International malgré l’absence de plusieurs joueurs a remporté la neuvième édition de ce tournoi dédié au centre de formation de l’Afrique.

                                                       Les "frères Compaoré" de Kada School International


Akim Ibrahim Comaporé
Ben Mohammed Compaoré (Kada Scool International)
L’entraineur du centre de formation Kada School International du Burkina s’est dit satisfait de tous ses joueurs durant ce tournoi. Mais deux de ces écoliers (School traduit de l’anglais en français Ecole) ont séduit de par leur talent. Il s’agit du milieu défensif Ibrahim Akim Compaoré et de l’attaquant de pointe Mohamed Ben Compaoré. Le premier cité se distingue par son agressivité et sa promptitude dans les actions. D’un naturel calme, il conteste très peu les décisions arbitrales. C’est peut-être pour cette raison que le coach Ousmane Ouédraogo lui a confié le brassard de capitaine. Né le 16 juin 1993 à Bobo Dioulasso, Akim Compaoré se comporte comme un grand frère sur le terrain, donnant des conseils, encourageant ses coéquipiers et en les replaçant sur le terrain. Le jeune "écolier" de Kada School veut ressembler à l’Ivoirien Yaya Touré. Le Burkinabè a les mêmes traits physiques que le joueur de Manchester City: même gabarit, l’air nonchalant, de longues  jambes, quilui permettent une bonne protection de balle. Sa force dans les récupérations lui permet de marcher dans les pas de son idole. Son coach reconnait ces qualités. Ousmane Ouédraogo le décrit comme «un garçon sérieux ». Ibrahim Akim Compaoré est le fils de l’entraineur du Bouloum Poukou Football Club (BPFC) Ousmane Compaoré dit Lato. Son coéquipier Ben Mohamed Compaoré, lui aussi est né à Bobo Dioulasso le 1er décembre 1994. C’est un joueur agressif et technique selon son entraineur. Des qualités que Ben Mohamed Compaoré a démontrées sur le terrain. Celui qui veut ressembler à Samuel Eto’o a terminer meilleur buteur de sa formation avec trois réalisations. Ben Mohamed Compaoré est un battant sur le terrain. Il descend souvent en défense comme Samuel Eto’o pour remonter avec les balles en attaque. Ben Mohamed Compaoré exerce une pression permanente sur les gardiens de but. Il doit cependant travailler sa vitesse et sa condition physique pour atteindre le niveau de Samuel Eto’o.
(G à D) Sangaré Bienvenu, Zakaria Traoré et Félix Kontogom

                                                                            La colonie burkinabè d’EFAM


L’une des équipes invitées par le promoteur du tournoi international de la solidarité est l’équipe ivoirienne d’Ecole Football Amitié (EFAM). Dans ce centre de formation évolue trois joueurs Burkinabè. Ce sont Félix Kontogom, Bienvenu Sangaré et Zakaria Traoré. Le premier, Félix Kontogom est un libero. Mais ce joueur s’illustre par sa polyvalence. Il peut jouer comme attaquant de pointe ou sur les ailes. «Je suis polyvalent. Le coach se sert de moi dans certains postes quand nous sommes en difficulté.» Félix Kontogom vient d’abandonner les études pour le football. «J’ai causé avec mes parents pour leur dire que je voulais me consacrer au football. Au départ, mon père était contre mais en fin de compte, il s’est rendu compte que j’aimais trop ce sport. Il m’a donc laissé faire». Félix Kontogom est né en Côte d’Ivoire le 12 février 1992. Il vient d’abandonner ses études en terminale pour se consacrer à son sport préféré. Il est sociétaire d’EFAM depuis 2004 et capitaine de 2005 à l’heure actuelle. Son grand gabarit lui permet de s’imposer face à ses adversaires et d’enrayer les occasions de buts des équipes adverses quand il est en défense.
Zakaria Traoré lui est au centre de formation depuis l’âge de dix ans. Il est également libéro tout comme Félix Kontogom. Son rêve est de jouer un jour pour son pays comme il le confie. « Je sais que pour cela je dois me battre et me donner à fonds» avoue t-il. Zakaria Traoré dit être venu au tournoi de Noufou Ouédraogo pour se faire voir. «Tout ce que je fais c’est pour jouer un jour avec les Etalons. A Abidjan chaque lundi et vendredi, je suis calé pour suivre le Magazine des Sports sur la RTB (Ndlr Radiodiffusion télévision du Burkina). » Le troisième et le plus jeune s’appelle Sangaré Bienvenu. Il est né le 20 juillet 1993 à Abidjan. Il semble bénéficier une protection particulière de la part de ses deux compatriotes car bégayant. Pour lui cela n’est pas un handicap. «Ce sont les pieds qui jouent et non la langue. Mon frère Félix est toujours la pour me soutenir». Ils confient que Robert Sankara du stade d’Abidjan (en partance pour la Roumanie) est un grand frère du quartier qui les conseille beaucoup.

                                                     De jeunes Burkinabè dans les centres de formations européens


François Yabré (à droite)
En Europe, quelques Burkinabè évoluent dans des centres de formations en Italie, en France etc. Abdoul Razack Swadogo dit «Zack» fait parti de ce contingent. Il évolue au centre de formation de Rouen. Le jeune Burkinabè est né le 13 janvier 1993 à Bobo Dioulasso. Arrivé en France il y a deux ans, il a intégré le centre de formation rouennais. Zack est un milieu de terrain capable de jouer sur le flanc gauche ou à droite. C’est un  ami d’enfance du gardien des Etalons juniors actuellement à Saint Etienne Moussa Germain Sanou.
En Italie se trouve Moumouni Saré, un autre Burkinabè. Il est né le 13 février 1992. Moumouni Saré est sociétaire de Calcio Bergamasco-Valle Brembana. C’est un attaquant, souvent utilisé comme ailier droit. En plus de lui, Raouf Compaoré est un autre joueur burkinabè qui évolue en Italie mais au centre de formation du Milan AC. Il est né le 27 janvier 1996 et joue en tant que défenseur
Ibrahim Bancé est le troisième de la clonie Burkinabè dans les centres de formation italienne. Bancé est né le 26 juin1995. Il est attaquant dans l’équipe des moins de 15 ans du Milan AC. Ces joueurs ont comme ainé dans ce championnat Salam Déné qui avait déjà rejoint le groupe des Etalons juniors. Il sociétaire de l’équipe B de la Fiorentina. Ce joueur a été formé à L’AS Roma.
Au Portugal, un autre Burkinabè tente d’emerger. René Jacob Yougbaré a fini sa formation. Il a été prêté par son club à une équipe portugaise Limianos en D2. Ce joueur est attaquant qui a vu le jour le 2 avril 1990.
En Norvège François Tebasségnou Yabré est lui sociétaire de Strommen. Ce Burkinabè de 19 ans a débuté sa carrière en Côte d’Ivoire. Sociétaire de ce club norvégien, le Burkinabè joue au niveau de la défense. Ce joueur d’un grand gabarit constitue une barrière pour les attaquants. Sa particularité, il a joué en équipe cadettede Côte d’Ivoire aux côtésde Lacina Traoré du CFR Cluj (Roumanie).
L’évolution de ces joueurs est à surveiller de près. Certains d’entre eux peuvent apporter du bonheur au football Burkinabè.
A suivre...
                                                                                                                              Boukari Ouédraogo
                                                                                                                       Radio Campus Ouaga 91.2


jeudi 19 août 2010

Le président de la fédération mauritanienne de football, dans une lettre adressée au secrétaire général de la CAF, a annoncé le retrait de son pays des éliminatoires de la CAN 2012.

Selon le président de la F-F- RIM, c'est pour des raisons liées à un manque de moyens et à l'ordre des priorités que la Mauritanie se retire des éliminatoires de la 28e Coupe d'Afrique des Nations « Gabon – Guinée Équatoriale », qui démarrent début septembre 2010. Il reste à voir à la suite qui sera donnée par la CAF à ce retrait. Malgré tout, Paulo Duarte a publié laliste des joueurs retenus pour ce match qui était prevu en septembre




CONVOCATION DES ÉTALONS




MATCH MAURITANIE # BURKINA FASO, NOUAKCHOTT – 03..SEPTEMBRE..2010



JOUEURS PAYS / CLUB



GARDIENS



1 DIAKITE Daouda MOKAWLOO AL-ARAB (Egypte)

2 SANOU Germain SAINT-ETIENNE “B” (France)



DEFENSEURS



3 DERME Ben Idrissa CA BASTIA (CFA) (France)

4 GNANOU Ibrahim ALANIA VLADIKAVKAZ (D2) (Russie)

5 KONE Bakari EA GUINGAMP (France)

6 KOULIBALY Paul Keba AL-ITTHIAD TRIPOLI (D1) (Libya)

7 PANANDETIGUIRI Madi UNIÃO de LEIRIA (D1) (Portugal)

8 TALL Mamadou UNIÃO de LEIRIA (D1) (Portugal)



MILLIEUX



9 BALIMA Wilfried SHERIFF TIRASPOL (D1) (Moldavie)

10 KABORE Charles OL.MARSEILLE (D1) (France)

11 KERE Mahamoudou KONYASPOR (D1) (Turquie)

12 KOFFI Mohamed PETROJET (D1) (Egypte)

13 PITROIPA Jonathan HAMBURGER SV (D1) (Allemagne)

14 ROUAMBA Florent SHERIFF TIRASPOL (Moldavie)



ATTAQUANTS



15 BAMOGO Habib OGC NICE (D1) (France)

16 BANCE Aristides AL AHLI (D1) (Dubai)

17 DAGANO Moumouni Al Khor (D1) (Qatar)

18 MANDELA Ocansey ASFA-Yennenga (D1) (Burkina Faso)

19 OUATTARA Issouf UNIÃO DESP.LEIRIA (D1) (Portugal)

20 TRAORE Alain AJ AUXERRE (D1) (France)

21 SANOU Wilfried URAWA REDS (D1) (Japon)

22 YAMEOGO Narcisse MUGAN (D1) (Azerbaijan)



PRE-CONVOCATION: Les joueurs dont les noms suivent ne pourraient rejoindre le groupe qu'après confirmation de l'entraîneur:



PC: GUIRA Adama ALICANTE CF (2B) (Espagne)

PC: BAMBARA Moïse FC INGOLSTADT (D2) (Allemagne)

PC: STEPHANE Agbre OLHANENSE (D1) (Portugal)





PAULO DUARTE

Entraîneur National



OBSERVATION : CONVOCATION SUJET A CHANGEMENT

lundi 16 août 2010

Tournoi internationale de la solidarité: c'est parti pour la 9ème édition

Noufou Ouédraogo initiateur du tournoi de la solidarité, plus grand fan de football au Burkina Faso (ph. fasozine)
La 9ème du tournoi des international de Solidarité des centre de formations de football a debuté le samedi 14 août 2010 à Ouagadougou. En match officiel d'ouverture le centre Naaba Naba Kango de l'initiateur de la compétition Noufou Ouédraogo s'est incliné par le score de 2 à 1 devant le Zidnaba Mahamoudou FC du Togo. Faso Atletic Club (FAC) également s'est incliné par le score 2#1 devant Kandadji du Niger.
Dans le groupe B Kada School du Burkina perdu devant Port Gentil du Gabon 2#0. Le CIF Mazarques du Togo a battu Alpahbet football du Sénégal 1#0.
spluriel@yahoo.fr
75309414; 50489717

samedi 14 août 2010

Bertrand Traoré, une star est née

La valeur n'attend point le nombre des années, Bertrand Traoré, 15 ans, a rejoint Chelsea en Angleterre. Le début d'une histoire ?
spluriel@yahoo.fr
Radio Campus Ouaga 91.2

Lacina Traoré et Salif Nogo se neutralisent en championnat

Lacina Traoré (9) et Salif Nogo (24) ne se sont pas fait de cadeau dans ce match
La quatrième journée du championnat de Roumanie s'est disputé ce Week-end. Salif Nogo était titulaire avec son club Astra Ploiest tandis que Lacina Traoré lui était aligné avec le CFR Cluj. Les deux équipes se sont neutralisés ce vendredi 13 août 2010 par le score de deux buts partout. Si Lacina Traoré a égalisé (1-1) pour son équipe, Salif Nogo a permit a aussi bien tenu son poste empêchant une défaite de Astra Ploiest.

Boukari Ouédraogo
Radio Campus 
spluriel@yahoo.fr

vendredi 13 août 2010

Norvège: Lacina Traoré buteur avec le CFR Cluj

Lacina Traoré commence bien sa saison avec le CFR Cluj
Lacina Traoré l'attaquant du CFR Cluj a inscrit un but à l'occasion de la 4ème journée du championnat roumain. Lacina Traoré égaliser pour Cluj à la 37ème minute face à Astra Ploeist où évolue Salif Nogo. Le coéquipier de Yssouf Koné à marqué son but de la tête. Son équipe était menée depuis la 21ème minute de jeu. Cluj va apprendre l'avantage avant à la 79ème minutes de jeu avant de se faire rattraper à la 84ème minutes. Lacina Traoré a raté plusieurs occasions qui auraient pu permettre à son équipe de prendre l'avantage. Son son deuxième but de la saison en quatre matches de championnat. Le jouer avait été contacter par le sélectionneur Paulo Duarté pour le match contre le Congo en France. Le joueur n'était pas dans le groupe mais  les portes restent ouvertes puisqu'il n'a pas non plus joué avec les Éléphants de Côte contre l'Italie. Lacina Traoré a déjà joué en équipe nationale en compagnie de François Yabré lui également buteur le week-end dernier avec Strommen. Selon ce dernier Lacina Traoré qui est grand de taille etait surnommé Crouch par ses coéquipiers. 
Salif Nogo a également disputé toute la rencontre. Le CFR Cluj à l'issue de la rencontre était classé 6ème alors que Astra Ploiest se trouvait à la 16ème place.Yssouf Koné qui se serait blessé n'était sur la feuille de match.

dimanche 8 août 2010

Norvège: François Yabré buteur avec son club

Grande joie pour François Yabré après l'inscription de son but
François Yabré est en train de s'imposer petit à petit dans son club. Le défenseur burkinabè du club Norvégien de Strommen  a inscrit l'un des buts de son club lors de la  seizième journée. Strommen a battu Fredrikstad par le score de  trois buts à deux. Pourtant François Yabré et son club était mené par le score de deux à zéro en première mi-temps par Strommen. Cette équipe, deuxième du classement a ouvert le score dès la quatrième minutes avant de corser l'addition à la quarante et cinquième minutes. En seconde periode, Strommen revient et réduit le score à la 59 min. François Yabré égalise pour les siens à la 62 minutes de jeu. Sur un corner, le défenseur burkinabè du plat du pied envoie la balle pleine lucarne. Un but qui permet à son club de revenir à égalité avec son adversaire. "J'aime trop marqué " nous a t-il confié, lui qui est pourtant défenseur. La victoire sera acquise à la  85 minutes grâce à Moen. Cette victoire permet à Strommen de monter à la 8ème place avec 22 points. Le leader Sogndal compte 35 points.
François Yabré n'a pas rejoint l'équipe juniors ivoirienne. Il semble avoir fait son choix, jouer avec le Burkina. Lui qui voulait integrer l'équipe juniors s'est dejà ce qu'il doit faire. "je dois encore travailler" reconnait-il conscient qu'il faut qu'il fasse plus pour rejoindre l'équipe première.

Boukari Ouédraogo
Radio Campus Ouaga 91.2

éliminatoires CAN Juniors 2011: Le Benin fait honte au football africain

Les Étalons Juniors du Burkina ont été éliminés par les homologues du Bénin. Malgré leur bonne préparation, les Burkinabè sont tombés dans le piège tissé par les Écureuils: celui de ne pas jouer au football. Ils ont aidé par un trio arbitrale qui a semblé ignoré les règles réglementaires du football. Ce que le public a vécu au stade du 4 août de Ouagadougou est une honte au football africain.

Le Étalons juniors ne participeront à la Coupe d'Afrique des Nations de leur catégorie qui se tiendra en Libye en 2011. Ils ont été sortis de la compétition par les Écureuils du Bénin au tir au but 4#2. Une désillusion pour l'équipe burkinabè bien préparée pour cette compétition. Au delà de cette élimination, l'une des déceptions du public est le comportement des béninois et celui du trio arbitral togolais. Une équipe qui a refusé de jouer au football. Après une deuxième mi temps passée presque dans son camp, le Bénin en deuxième période à plus jouer coucher à terre que sur ses deux jambes. Au moindre contact les Écureuils se laissaient tombés et tournaient au sol comme s'ils agonissaient. Ce qui a occasionné de nombreux arrêts de jeu. Le numéro 3 de cette équipe a été sortie au moins une dizaine de fois par la Croix Rouge.

  Honte au football africain
                                                   
 Des enfants de moins de 20 ans qui trichent à cet âge là, on se demande qu'elle avenir auront ces jeunes. Comme on le dit, qui vole un œuf volera un bœuf. Et demain, ces enfants feront pir car ils auront accumulés de l'expérience dans la tricherie. Dans le football des petites catégories, le public attends surtout à un beau spectacle, à des gestes techniques, de belles dribbles, de belles passes, à une équipe qui joue pour se faire plaisir et faire plaisir aux spectateurs. En junior particulièrement, les jeunes essaient de mettre en pratique tout ce qu'ils ont appris en minimes et en cadets. Ce qu'ont fait les jeunes Burkinabè en l'occurrence Louckmane Ouédraogo et Souleymane Sawadogo. On se disait que le phénomène reculait mais le Bénin vient de prouver qu'il faudra du temps avant que les choses ne changent. Le constat dans quelques années est qu'aucun de ces joueurs ne se trouvera au haut niveau où la tricherie n'est pas du tout tolérée. L'entraineur du Bénin  a d'ailleurs encouragés son équipe dans ce sens. Il a fui son rôle d'éducateur pour sombrer (excusez du terme) dans le vol. Ce genre de comportement empêche le football africain d'évoluer. On se retrouvera chaque année à s'interroger sur ce qui ne marche: la tricherie ne paie.

Des arbitres complices
                                                   
Plus grave encore, le trio arbitral togolais a encouragé cette bêtise béninoise.  L'arbitre central n'a sanctionné nombreuses simulations malgré l'interpellation de l'un de ses assistants. Il a fermé ses yeux sur le théâtre que faisait les béninois. Le trio devrait d'ailleurs réapprendre certaines règles du football. L'arbitre togolais ignorait qu'il est interdit de soigner un joueur sur le terrain. A plusieurs reprises ces situations se sont répétées sur le gazon. Il a fallu souvent l'intervention du public pour qu'il se souvienne qu'il faut appelé les soigneurs et que le joueur doit être traité hors du champ de jeu. Le gardien béninois a passé près de cinq minutes a se soigner sur le terrain pour que l'arbitre brandisse quatre minutes d'arrêts de jeu. Il y a pourtant eu cinq remplacements pendant la seconde période. Il faut dire que la faute incombe à la Confédération Africaine de football qui tolère ces genres de comportements. Jamais de sanction lorsque ces situations sont enregistrés. L'on préfère toujours tolérés, sous prétexte qu'ailleurs il y a des erreurs de ce genre. C'est pas pour rien que l'arbitrage africain est faiblement représenté au plan mondial. Souvent c'est par pitié lorsqu'on sélectionne certains arbitres pour des compétitions de niveau internationale.

 Il faut continuer le chantier

Les Étalons juniors ont montré qu'il savait jouer au football. Ils ont fait plaisir au public malgré les nombreux occasions de but ratés. Le travail enclenché ne doit pas s'arrêter à ce niveau. Il faudrait continuer avec les regroupements périodiques et également des matches internationaux. Car, s'il est vrai que les Étalons se sont bien préparés avec des tournois en Europe, il faut souligner qu'ils n'ont pas eu de matches internationaux pour juger de leur véritable niveau. Le Burkina a pêché par là. Les joueurs ont du talents, il faut poursuivre le travail. On arrête pas un chantier parce qu'il y a eu un accident. Il faut toujours continuer, ça va payer un jour.

Transfert: Bertrand Traoré


Bertrand Traoré à Chelsea. L'annonce a été faite au cours de la cérémonie de recompense des meilleurs joueurs de la saison 2009-2010 au Burkina Faso. Le meilleur jeune joueur s'entrainait jusque là avec les jeunes de moins de 17 ans de l'AJ Auxerre. Bertarand Traoré après le mondial cadets au Nigeria était courtisé par plusieurs grands clubs européens dont Marseille, Manchester United, Auxerre etc. C'est finalement  à Chelsea qu'évoluera cet espoir du football burkinabè. Le mileiu de terrain pourra donc poursuivre sa formation en Angleterre.

samedi 7 août 2010

Grande finale, petit match

L’Union Sportive des Forces Armées (USFA) est, depuis hier, le vainqueur de la Coupe du Faso 2010. Elle a, en effet, triomphé du Racing Club de Bobo-Dioulasso (RCB) par le score de un but à zéro. Mais pour une finale, le spectacle était terne devant un maigre public du stade du 4-Août resté sur sa faim. Un match à vite oublier.

Pour un journaliste sportif, c’est une véritable corvée que d’écrire un article sur un match qui n’en fut pas un. Pour une finale de coupe du Faso, qui offre une place qualificative à la coupe de la Confédération africaine de football (CAF), on s’attendait à voir mieux. Hélas ! Les 22 acteurs n’ont véritablement pas livré bataille.

Les quinze premières minutes de la rencontre ont été pauvres en actions. Mais petit à petit, les militaires, plus entreprenants, prennent l’ascendant sur leurs adversaires en multipliant les offensives qui se soldent par des ratés.

Mais suite à une bévue défensive d’Hamed Koné, Boniface Zoundi, parti de la droite, fait un centre et la boule de cuir aboutit aux pieds d’Aziz Djelbeogo qui crucifie le gardien bobolais, Moussa Fofana (26e mn). Après cette ouverture du score, on ne verra pas grand-chose jusqu’à la fin de la première partie.

La seconde période débute sur le même rythme avec des passes approximatives et un manque d’inspiration criard des attaquants surtout du côté des Racingmen, méconnaissables à l’occasion. Les joueurs de Diaradougou n’avaient pas du tout du répondant et on avait du mal à croire que c’est cette équipe qui a sorti l’EFO et l’ASFA-Yennenga.

L’une des rares occasions de but du RCB est intervenue en fin de partie (83e mn), mais Lamiro Maïga n’a pas saisi cette chance d’établir la parité au score pour son équipe. Auparavant, l’USFA, toujours par l’entremise de son buteur du jour, avait l’opportunité de tuer le match (71e mn). Mais celui-ci fait preuve de maladresse en envoyant le ballon dans le décor. La rencontre a pris fin avec ce petit but en faveur de l’USFA qui sauve ainsi sa saison d’un trophée et de la somme de 5 millions de FCFA. Le finaliste malheureux se console avec une somme de 3,5 millions de FCFA.

Adama Ouédraogo Damiss

Seydou Zerbo dit Kroll (entraîneur RCB)
"Mes jeunes se sont bien battus. Nous avons pris un but en première partie et nous avons tout fait pour revenir au score, mais en vain. Mais au vu de notre parcours, il n’y a pas lieu de nous décourager car nous avons sorti des ténors et nous sommes arrivés en finale fatigués. C’est difficile pour les jeunes. Nous avons donc joué notre football et le mérite revient à l’USFA".

Issa Balboné (Coach de l’USFA)
"Mes poulains se sont bien battus et ils avaient à cœur d’offrir ce cadeau à l’armée tout entière. Nous avons surtout misé sur notre agressivité et notre réalisme. Il y a eu certes une baise de régime en seconde période, mais c’est normal car l’adversaire est revenu avec tous ses atouts offensifs. Il fallait vraiment que l’on remporte ce trophée et j’estime que nous l’avons mérité".

Tertius Zongo (Premier ministre)
"Il faut dire que c’est un match du cinquantenaire qui a un sens symbolique. Nous devons féliciter l’arbitrage. Chacune des deux équipes a montré son savoir-faire et cela nous donne la preuve que nous avançons. Il faut continuer à accompagner les équipes et le gouvernement le fera. C’est ce que fait d’ailleurs le ministre des Sports et des Loisirs, Jean-Pierre Palm. C’est l’occasion de dire merci à la Fédération burkinabè de football (FBF). Quand les gens sont dehors, les critiques sont faciles mais quand on est dedans, on voit le travail de fond qui est en train d’être fait".
source L'observateur Paalga

Championnat national de football: Salomon Asanté meilleur Joueur du Burkina

Salomon Asanté (Gauche) est le meilleur joueur du Fasofoot pour cette saison 2010
La fédération nationale du Burkina Faso a désigné le jeudi 5 août 2010 les meilleurs joueurs de la saison. L'Asfa Yennenga se taille la part du lion avec avec six de ses joueurs dans la liste des meilleurs joueurs de l'année. Le Ghanéen Asanté Salomon a été désigné comme le meilleur jouer de la saison.

Asanté Salomon est le meilleur jouer de la saison 2009-2010 au Burkina Faso. Le joeur de l'Asfa Yennenga a été élu à ce titre par les entraineurs du championnat Burkinabè. Le milieu offensif de
jaune et vert
de la capitale a prouvé qu'il était un élement essentiel dans le dispositif de Cheich Omar Koné. Sa bonne entente avec Ocansey Mandela a permit à ce dernier de finir meilleur buteur du club avec 13 buts. L'Asfa Yennenga aligne six joueurs dans la liste des meilleurs joueurs de la saison 2009-2010. Le meilleur attauqant vient de l'Union Sportive du Yatenga (USY). Il s'agit de Moutao Tanko Traoré. Il fait parti des meilleurs buteurs de la saison avec 13 buts en compagnie de Ocansey Mandela (ASFA Y.) et Soungalo Ouattara de l'As Sonabel

L'équipe type de la saison 2009-2010 au Burkina Faso
Gardien:Adama Sawadogo (ASFA Yennenga)
Libero :Amsa Ouédraogo (ASFA Yennenga)
Défenseur central:Ernest Traoré (EFO)
Latéral droit: Ali Zoungrana
Latéral gauche: Mamadou Koné (USFA)
Milieu défensif droit :Ishola Wassiyou
Milieu défensif gauche :Idrissa Sacko (ASFA Yennenga)
Milieu offensif : Salomon Asanté (ASFA Yennenga)
Ailier gauche Moussa Yedan (EFO)
Ailier droit: Ousmane Sinaré (USFA)
Attaquant: Moutao Tanko Traoré (USY).

mardi 3 août 2010

Yssouf Koné, l'attaquant du CFR Cluj gravement bléssé

Yssouf Koné, l'attaquant Burkinabè du CFR, s'est serait gravement blessé lors d'un match de championnat contre Victoria Brăneşti. Le joueur qui a raté la moitié de la saison écoulée pour cause de blessures a glissé en tentant d'arrêter une balle à la 33ème minute.
le verdict serai sévère: rupture de ligament. Le joueur Burkinabè devrait s'absenter pendant trois mois et pourrait donc rater le match de préparation des Etalons contre la République Démocratique du Congo et les deux premier matches des éliminatoires CAN/Mondial 2010.

Grand prix port d'Abidjan: Abdoul Wahab Sawadogo toujours très très fort

Le grand prix du port autonome d'Abidjan s'est disputé le dimanche premier août sur l'avenue Charles de Guales de Ouagadougou. Abdoul Wahab Sawadogo de l'A Bessel succède à Sedou Tall (son coéquipier)vainqueur de la première édition. Il a devancé sur la ligne d'arrivée Hamidou Yameogo du Groupe Fadoul/Asfa. Ce dernier a remporté le maillot de la combativité en reussissant à faire la jonction avec l'équipe d'échappé. La troisième place est revenu à Idrissa Ouédraogo.Les 101 coueurs venus de 35 clubs du Burkina ont fait trente tours de 4,400 km soit une distance de 132 km au total. La moyenne de ce grand prix du Port autonome d'Abidjan était de 39,207 km/heure en 3h22'00''.
Le vainqueur Abdoul Wahab Sawadogo a empoché la somme de125.000 en plus d'une moto. Aboul Wahab Sawadogo championnat national 2010 prouve une fois de plus qu'il demeure un grand du cylisme burkibè bien qu'il soit jugé viellissant.

Deuxième championnat d'Afrique de Yoseikan Budo: Le Sénégal plus fort que tous

Le dexème championnat de Yoseikan Budo s'est tenu le samedi 31 août 2010 au Centre National des Arts et du Spectacle de Ouagadougou. Le Sénégal comme lors de la première édition a été sacré championn d'Afrique avec trois medailles d'or,une medaille d'argent et une médaille de bronze en plus du trophée en équipe Le Ghana est deuxième avec deux médailles d'or et le Bukina Faso est troisième avec une médaille d'or, cinq en argent et deux en bronzes. Le Burkina Faso occupe la deuxième place dans la compétion par équipe et la Côte d'Ivoire est troisième.
La prochaine compétition du Yoseikan Budo est prevu en août au Mali. Il s'agit du championnat d'Afrique de l'Ouest.

2ième EDITION DE LA COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS DE YOSEIKAN BUDO
Ouagadougou, le 31 juillet 2010


RESULTATS
Catégorie Places Nom et prénoms Pays
Junior moins de 75 kg
1er HIE Léonce Ghana
2ème OUERMI Léonce Burkina Faso
3ème YAMEOGO Léonel Burkina Faso
Séniors moins de 60 kg
1er DIAGNE Mar Sénégal
2ème DAMIBA Prosper Burkina
3ème BOUBE Zakara Sénégal
Séniors moins de 70 kg
1er TRAORE Kader Burkina Faso
2ème KABORE Seydou Burkina Faso
3ème TADEMANA Dirtorgma Togo
Séniors moins de 75 KG
1er GAYE Macoumba Sénégal
2ème MUKENGUE Kalenga Burkina
3ème BIAO Harissou Togo
Séniors moins de 80 kg
1er CHEIKH Cissé Sénégal
2ème OUABA Fidèle Burkina
3ème BAGAYOKO Lassina Côte d’Ivoire
Séniors moins de 90 kg
1er ABDUL Wahab Ghana
2ème DIAGNE Lamine Sénégal
3ème KOMI Gbogbo Togo

Séniors plus de 90 kg
1er TOURE Benogo Côte d’Ivoire
2ème SAWADOGO Hassami Burkina Faso
3ème BICABA Arthur Burkina Faso
Equipe
1er SENEGAL
2ème BURKINA
3ème CÔTE D’IVOIRE

CORPS ARBITRAL :
1 – M. Thierry AHOUANVOEDO (Bénin)
2 – M. Franck BRATHIER (Bénin)
3 – M. Kora LILIOU (Burkina-Faso)
4 – Mme KEBE Awa Diop SARR (Sénégal)