Loading...
Une erreur est survenue dans ce gadget

SPORT AU PLURIEL

Bienvenue sur le Blog "Sport au pluriel" de Radio Campus
Sport au pluriel, c'est également votre émission sportive sur Radio Campus 91.2 fm.


mercredi 29 septembre 2010

Quelques Footballeurs burkinabè évoluant en Europe

Joueurs                 Club                             Position                Age


1-Oumar Sidibé CF Badalona( Espagne) Milieu de terrain 20ans

2-Lamine Mohamed Diakité E.S Zarzis (Tunisie D1) Milieu défensif 26ans

3-Pascal Ouédraogo Albacete Balompié B(ESPAGNE) Milieu défensif 24ans

4-Issoumaila Lingani Asec D'Abidjan Milieu défensif 19ans

5-Francois Yabré Strommen IF(Norvège) Défenseur central 19ans

6-Salif Nogo Astra Ploiesti (Roumanie D1) Défenseur central 24ans

7-Serge Kiema Stal Rzeszow(Pologne) Défenseur central 22ans

8-Valentin Dah Oimpia Grudziadz(Pologne D2) Attaquant 25ans

9-Préjuce Nacoulma Widzew TodZ (Pologne D1) Attaquant 23ans

10-Abraham Loliga Polonia Nowy Tomsyl(Pologne) Milieu offensif 28ans

11-Francisco Yaméogo Urania G.S (SUISSE) Défenseur 21ans

12-Abdoul Karim Yoda FC Sion (Suisse D1) Milieu offensif 22ans

13-Alain Nébié Difaa EL Jadida (Maroc D1) Attaquant 25ans

14-Bakary Saré Rosenborg BK (Norvège D1) Milieu défensif 21ans

15-Abdoul Moustapha Ouédraogo Trofense (PORTUGAL D2) Attaquant 22ans

16-Tanguy Barro Cognac U.A (France) Latérl gauche 25ans

17-Valery Sanou FC Sriracha (Thailande D1) Attaquant 27ans

18-Moussa Traoré Zulte Waregem(Belgique D1) Attaquant 20ans

19-Abdoul Moctar Diallo ionikos (Grèce D2) Attaquant 25ans

20-Ahmed Touré Lokeren (Belgique D1) Attaquant 23ans

21-Amadou Coulibaly KV Ostende (Belgique D2) Latéral droit 25ans

22-Issiaka Ouédraogo SV Grodig ( Autriche D2) Attaquant 22ans

23-Abdoul Razack Traoré Lechia Gdansk (Pologne D1) Milieu offensif 22ans

24-Moumini Saré Calcio Bergamasco(italie) Attaquant 18ans

25-Nouha Dicko RC Strasbourg cfa2(France) Attaquant 18ans

26-Bouyain Jeannot Saumur (France) Lateral gauche 25ans

27-Moussa Doumbia FC istres (France D2) Défenseur 21ans

28-Salif Dianda Juve Stabia (italie D3) Milieu offensif 23ans

29-Hassan Lingani Young Boys Bern (Suisse D1) Défenseur central21ans

30-Moussa Ouattara Les Herbiers (France) Milieu de terrain 27ans

31-Issa Traoré KV Woluwe Zaventem(Belgique) Attaquant 26ans

32-Bassalia Sakanoko WS Woluwe FC (Belgique) Attaquant 25ans

33-Lionel Kaboré Pau FC (France) Défenseur

34-Adama Guira UD Logrones (Espagne) Milieu défensif 22an

35-Aly Dissa Sud Nivernais imphy Decize(France) Lateral gauche

36- Ibrahim Niang Sud Nirvernais Imphy Decize attaquant

37- Hollade Ouédraogo (As Vitré  France) cfa 19 ans

38- Abdoul Razack Sawadogo Rouen France 19 ans

Ecoutez Radio Campus Ouaga tous les lundi à partir de 17 heures et les Vendredi a 19 heures 10 minutes

mardi 28 septembre 2010

Futsal : Un Burkinabè, Mohamed Amza Yabré, pratiquant en Italie

Le futsal n’est pas encore bien connu au Burkina Faso qui devrait abriter la Coupe d’Afrique des Nations de ce sport dérive du football. En Italie Mohamed Amza Yabré un Burkinabè pratique ce sport. Il pourrait constituer un renfort pour la sélection burkinabè.

Le Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) a confié au Burkina Faso l’organisation en 2010 de la 5ème édition du championnat d’Afrique des nations (CAN) de football en salle (futsal). Ce tournoi doit se tenir au mois de décembre prochain. Contrairement au football, le Burkina Faso ne dispose pas de championnat national de futsal. Malgré ce fait un jeune burkinabè est adepte de ce sport en Italie. Il s’agit de Mohamed Amza Yabré. Ce Burkinabè évolue aujourd’hui dans un club de troisième division du nom Arzignagno Futsal.
Mohamed Amza Yabré a joué auparavant en série A de futsal avec Arzignagno Grifo club avec lequel il a perdu la Supercoupe d’Italie. Avec cette formation Yabré a participé aux compétitions européennes de futsal. Il a été prêté par son club à sa nouvelle formation. Arrivé en Italien en 2001, le jeune Burkinabè a fait une année au Kazakhstan. Dans ce championnat il s’est il a fini meilleur buteur des moins de 21 ans. Mohamed Amza Yabré est né le 31 décembre 1989. L’expérience de joueur pourrait être une grande contribution pour les Burkinabè qui vont découvrir le futsal.

Abdoul Razack Traoré et Pierre Koulibaly, deux Etalons en bonne forme

Deux joueurs burkinabè sont particulièrement en forme en ce moment. Pour ce début de saison Pierre Koulibaly de Al Ittihad en Libye et Aboul Razck Traoré sociétaire d Léchia Gandsk en pologne se sont illustrés ces derniers jours.


Paul Koulibaly à gauche revient en force
Après une blessure la saison dernière, l’ex attaquant de l’Etoile Filante de Ouagadougou Pierre Pan Koulibaly est en train de monter en puissance. Le joueur burkinabè se sent bien dans la campagne africaine. Pierre Koulibaly a été l’un des bourreaux de l’AS FAN du Niger en coupe de la confédération africaine de football. L’international burkinabè a signé un doublé au match aller gagné 4 à 0 avant de contribuer à la victoire au match retour avec un but inscrit à la 41ème minute de jeu pour Al Ittihad.

Abdoul Razack Traoré le Messi Polonais entre deux joueurs

En Europe Abdoul Razack Traoré milieu de terrain de Lechia Gàndsk en Pologne est en train de faire parler de lui. Le Burkinabè avait décidé de quitter le club Norvegien de Rosenborg pour avoir du temps de jeu. Ce qui est en train d’être fait. Pour son premier match, Abdoul Razack Traoré a été élu homme du match. Ce qui a vite attiré la sympathie des supporters de Lechia Gàndsk. Le Burkinabè a fait parler de lui le samedi 25 septembre 2010 en signant un doublé contre Gornik Zabrze. La semaine d’avant il s’était a nouveau fait remarquer en inscrivant un but pour Lechia Gàndsk. Ce qui a permit à son équipe de s’imposer 5 à 1.
          Aboul Razack Traoré avec Trois buts, une passe décisive est même surnommé « le Messi polonais » pour sa bonne technique de jeu. L’international burkinabè est en train de retrouver ses sensations du temps où il évoluait à l’ASEC d’Abidjan. Traoré qui n’avait plus rejoint le groupe des Etalons a bien eu raison de quitter la Norvège. Ceci est bon signal pour le sectionneur des Etalons du Burkina Paulo Duarte à quelques semaines du match contre la Gambie le 9 octobre prochain.

Boukari Ouédraogo
Radio Campus Ouaga 91.2


samedi 25 septembre 2010

Montée en première division du championnat du Burkina: l'USO bat le RCK en match de barrage (3 # 1)

L'Union Sportive de Ouagadougou s'est imposé face au Rail Club du Kadiogo 3 à 1 le samedi 25 septembre 2010 pour les matches de barrages allés pour la montée en première division du championnat nationale de football du Burkina. Une victoire qui permet à l'USO d'augementer ses chances d'acceder en première division.

L'Union Sportive de Ouagadougou (USO première du championnat nationale) a fait bonne impression face au Rail Club du Kadiogo (RCK dernier club classé de la ville de Ouagadougou, 5ème) lors du match de barrage pour la montée en première division. Les unionistes dès la 1ère minutes de jeu ouvre le score par l'entremise deGregoire Sawadogo. Il profite d'un coup franc  Modeste Nikièma renvoyé par la défense du RCK et d'une reprise de volet bat Sayouba  Kaboré. Après 'inscription de ce but, plus de place pour l'observation. Chaque équipe essaie de prendre le jeu en son commpte.  Dans cet exercise les unionistes plus en jambe sont les premiers sur les balles avec une bonne circulation de balle. André Yaméogo, Ibrahim Sanfo, Modeste Nikièma et Ismael Ouédraogo, donne du fil à retordre pour les défenseurs du RCK. L'USO qui a vient juste de terminer le championnat de première division est legèrrement au dessus du RCK qui n'a plus eu de competition depuis près de trois mois. Le second but est l'oeuvre Ibrahim Sanfo qui transforme un pénalty (2 # 0) après que André Yaméogo, très remuant ait été fauché dans la surface de réparation.  La première mi temps s'achève par cette avance de l'USO. Du retour des vestiares l'USO redamarre peid au planchet mais le RCK reussi à annuler les occassions de but des rouges et banc de Larlé. la fatique se fait sentir chez l'USO vers la 75 ème minute de jeu. Mahamadi Bandé reussi la reduction du score (2 à 1) grace une belle frappe des quarante mètres. A partir de cet instant le RCK monte d'un cran profitnt de la fatique de son adversaire. Mais, sentant la menace venir les unioninstes inscrivent un troisième but grace à Hissen DEM.
Cette victoire permet à Rai Cub de Kadiogo d'esperer un place en D1 après une année de dans les méandres de la deuxième division. Ce match de barrage est conforme  aux décisions du séminaire de réflexion sur le football tenu les 08 et 09 décembre 2006 à Ouagadougou et à l’article 40 du règlement du championnat national de football de 1ère division, saison 2009-2010, un match de barrage en aller et retour opposera le Rail Club du Kadiogo (RCK) à l’Union Sportive de Ouagadougou (USO) classée 1 ère à l’issue du championnat national de football de 2ème division , saison 2009-2010.

vendredi 17 septembre 2010

Football: Ils ont été des pionniers

Ils sont entrés dans l’histoire du foot d’une manière ou d’une autre, et pourtant beaucoup nous sont inconnus. Ces pionniers du foot ont pourtant fait de notre sport préféré ce qu’il est aujourd’hui de par leurs exploits. Avec pour démarrer ce retour en arrière un Français, Lucien Laurent, que certains connaissent certainement.

Le première buteur en Coupe du Monde
Lors de la Coupe du Monde 1930 disputée au Brésil, Lucien Laurent entre en effet dans l’Histoire grâce à un but marqué à la 19e minute du match France-Mexique, la tout premier but marqué durant une Coupe du Monde. C’est d’une reprise de volée que l’intérieur gauche bat le gardien mexicain Oscar Bonfiglio dans ce match que la France remporte 4-1. Cet événement s’est déroulé le 13 juin 1930, dans un stade où 3 000 spectateurs seulement avaient pris place. La Coupe du Monde n’étant qu’à sa première édition, et fort peu médiatisée, Laurent a déclaré par la suite qu’il n’avait pris conscience de la portée de son exploit que quelques années plus tard. L’éloignement de la compétition et l’intérêt somme toute limité du public pour le football ont fait que seul de petits encarts parlaient de la participation française à ce mondial uruguayen lors du retour en France de la sélection.

Première expulsion d'un joueur en football

Le lendemain, c’est le match opposant la Roumanie au Pérou qui voit une autre première: la première expulsion d’un joueur lors d’un match de Coupe du Monde. Les joueurs roumains – sélectionnés par le Roi Carol II en personne! – rencontrent de fort rugueux Péruviens. A tel point que Placindo Galindo est expulsé – verbalement, nous y reviendrons plus tard – à la 54e minute après un tacle très dur sur Ladislau Raffinsky, le meneur de jeu roumain. Autres illustrations de la rudesse péruvienne, la double fracture tibia-péroné d’Adalbert Steiner – qui a mis fin à sa carrière – ou la blessure au genou de Constantin Stanciu: victime d’un déplacement de la rotule, Stanciu finit le match sur un seul pied, ce qui ne l’empêche pas de marquer le troisième but roumain à la 89e minute, pour une victoire 3-1!

Le premier championnat au Monde

Quittons les balbutiements de la Coupe du Monde pour revenir 42 ans plus tôt, en 1888. Le 8 septembre de cette année-là a lieu la rencontre inaugurale de la Football League, le tout premier championnat de football du monde, qui a évidemment lieu en Angleterre. L’équipe de Preston North End, qui sera sacrée en fin de saison champion d‘Angleterre – et donc premier champion national de l’histoire – est opposée pour ce tout premier match à Burnley. Et c’est l’attaquant Fred Dewhurst qui a l’honneur de marquer le tout premier but de cette Football League. Toutefois, un autre but a été marqué quelques minutes avant celui de Dewhurst. Lors du match Wolverhampton-Aston Villa, disputé au même moment, les Wanderers de Wolverhampton avaient déjà pris l’avantage au score sur un but de Gershom Cox… un défenseur de Villa! Le tout premier but dans un championnat national est donc en fait un but contre son camp!

Toujours en Angleterre, mais dans un autre registre, Billy Wright, défenseur des Wolverhampton Wanderers entre 1939 et 1959, est le premier joueur à avoir atteint la barre des 100 matchs disputés sous le maillot de son équipe nationale. Pour être plus précis, Wright a disputé 105 matchs avec la sélection anglaise, du 16 février 1946 contre la Belgique jusqu’à 1959, année de sa retraite. Autre record, Wright a tenu le brassard de capitaine de cette sélection durant 90 matchs! Triple champion d’Angleterre et vainqueur d’une Cup, Wright a participé avec l’Angleterre aux Coupes du Monde 1950, 54 et 58, chaque fois en tant que capitaine.



Autre barre de la centaine atteinte en équipe nationale, celle des 100 buts marqués en sélection. Le premier joueur à avoir réussi à marquer ces 100 buts en équipe nationale et une vieille connaissance, l’Iranien Ali Daei. En 149 matchs disputés sous le maillot iranien, Daei a marqué 109 buts, et a été le premier joueur à marquer 100 buts en équipe nationale en novembre 2004, lors d’une victoire 7-0 contre le Laos au cours de laquelle il marqua à 4 reprises. Si une telle performance a été possible, c’est en grande partie grâce au faible niveau de certains adversaires des Iraniens, comme les Maldives, le Sri Lanka, Guam ou le Népal. Le record de Daei risque ainsi d’être encore longtemps d’actualité. Son premier poursuivant en activité, Stern John (33 ans), n’en est ainsi «qu’à» 69 buts pour Trinidad et Tobago!



Au niveau des clubs, il faut revenir en Angleterre pour trouver le premier joueur à avoir disputé 1000 matchs en première division. C’est le légendaire gardien Peter Shilton qui est ce premier modèle de longévité. Il démarre son impressionnante carrière à Leicester City en 1966, il n’a alors que 16 ans, pour la terminer à Leyton Orient en 1997, à l’âge de 47 ans! Shilton a connu bien des clubs durant sa carrière: Leicester City, Stoke City, Nottinhgam Forest, Southampton, Derby County, Plymouth Argyle, Wimbledon, Bolton Wanderers, Coventry City, West Ham et, enfin, Leyton Orient. Le 22 décembre 1996, face à Brighton, les membres du Guiness des records sont présents dans le stade et le match est même télévisé uniquement pour fêter le millième match du gardien international en Premier League. Célèbre pour les buts de Maradona encaissé en 1986, Shilton a lui-même réussit à marquer un but, en 1967, sur un dégagement au pied contre Southampton.

Le premier carton rouge

Après les buts et les matchs, les cartons, et notamment le rouge. Le match Argentine-Angleterre comptant pour la Coupe du Monde 1966 a été la scène de plusieurs scènes tumultueuses. La plus célèbre reste celle d’un joueur argentin ne comprenant pas – ou refusant de comprendre – qu’il est expulsé – verbalement – par l’arbitre allemand Rudolf Kreitlein. Celui-ci a également averti des joueurs anglais qui, comme les spectateurs, n’ont pas forcément eu conscience des décisions prises. C’est pour éviter ce genre de décalages que l’arbitre anglais Ken Aston a mis au point le système des cartons jaune et rouge – idée qu’il a eue en s’arrêtant à un feu tricolore! Cette règle est valable pour la première fois lors de la Coupe du Monde mexicaine de 1970, sans être appliquée. Le premier carton rouge sorti lors d’une Coupe du Monde n’a été adressé qu’en 1974, au Chilien Carlos Cazsely.

L'histoire du pénalty en football
Comme les cartons, les penaltys peuvent eux aussi influencer grandement le cours d’un match. C’est en 1890 que William McCrum (photo), gardien de but, a eu l’idée de cette sanction. Idée qui n’a dans un premier temps pas été retenue. Le débat revient sur le devant de la scène l’année suivante, après qu’un joueur de Notts County ait volontairement stoppé le ballon de la main sur sa ligne de but lors d’un quart de finale de Cup, contre Stoke City. Le coup-franc résultant de cette faute n’ayant pas été transformé par les joueurs de Stoke, une grande controverse a suivi le match. Et la règle du penalty est rapidement acceptée, le 2 juin 1891. Le tout premier penalty sifflé suite à l’entrée en vigueur de la règle intervient quelques semaines plus tard, le 14 septembre 1891. Lors du match Wolverhampton Wanderers-Accrington FC, John Heath devient le premier joueur de l’Histoire à marquer sur penalty.

Le tir de Panenka contre l’Allemagne, les quatre arrêts de Duckadam contre Barcelone en 1986, les ratés de Roberto Baggio et Baresi en 1994, le gardien Ricardo arrêtant un tir sans gant à l’Euro 2004 avant de marquer le sien… William McCrum ne se doutait peut-être pas que son idée allait offrir tant de moments forts au football. Avant que la session de tirs au but ne soit introduite, les matchs nuls étaient rejoués, et ce autant de fois que nécessaire. Certains matchs ont ainsi été rejoués trois voire quatre fois! Certaines compétitions ont décidé d’introduire la session de tirs au but avant même que la FIFA ne la rende officielle afin d’éviter ces matchs à rallonge. Le premier exemple est la Coupe de Yougoslavie, où le Kvarner Rijeka et le Proleter Osijek se sont départagés aux tirs au but. La décision officielle d’introduire les tirs au but en cas d’égalité ne sera prise qu’à la fin des années 60, sur proposition de l’Israëlien Yosef Dagan et de l’ancien arbitre allemand Karl Wald. La première session « officielle » de tirs au but est disputée en 1970 par Manchester United et Hull City, dans le cadre de la Watney Cup, une compétition disputée par les clubs anglais ayant marqué le plus de buts dans les quatre premières divisions. George Best est le premier joueur à marquer lors de cette séance, tandis que son coéquipier Dennis Law est le premier à rater son tir au but. Ian McKechnie, le gardien de Hull, est lui devenu par la même occasion le premier gardien à arrêter un tir au but… tout en ratant le sien quelques minutes plus tard, qualifiant ainsi United pour la demi-finale!



Toujours dans le sujet des gardiens, Amadeo Carrizo peut être considéré comme le premier à développer son poste. Gardien de River Plate au début du XXe siècle, l’Argentin a été un modèle pour ses contemporains comme pour les générations suivantes. Carrizo est en effet le premier gardien à porter des gants. Mais il est surtout le premier à apporter de la mobilité dans le jeu du gardien. C’est le tout premier gardien à quitter sa surface de réparation pour aller à la rencontre des attaquants adverses, le plus souvent avec réussite. Les gardiens n’avaient à l’époque pas cette habitude et restaient près de leur ligne. Mais Carrizo a également apporté une évolution avec le ballon: le dégagement au pied. Jusque là, les gardiens relançaient en passe courte vers un coéquipier proche de leur surface. Carrizo a révolutionné le jeu du gardien en introduisant les grands coups de pied de dégagement directement dans la moitié de terrain adverse. Au final, Amadeo Carrizo est le premier gardien moderne.

Le premier noir dans une selection nationale
Autre pionnier, Andrew Watson. Né à Georgetown, en Guyane britannique (aujourd’hui Guyana), Watson est le tout premier Noir à avoir joué dans une sélection nationale. Envoyé en Angleterre pour ses études, il arrive finalement en 1875 à l’Université de Glasgow. Talentueux, Watson profite de l’engouement croissant pour le football en Grande-Bretagne et délaisse ses études pour le Queen’s Park Glasgow, alors le tout meilleur club du Royaume-Uni. Il en devient rapidement le leader et remporte avec lui quelques Coupes d’Ecosse. C’est en 1881 qu’il débute en équipe d’Ecosse, lors d’un match remporté 6-1 face à l’Angleterre. Pour sa première sélection, Watson est le capitaine de l’équipe écossaise. Il jouera par la suite deux fois en sélection avant de partir pour Sydney, où il décède en 1902.

Le premier buteur en ligue des champions d'Europe
Quelques décennies plus tard, l’Europe se dote d’une compétition phare, la Coupe d’Europe des Clubs Champions. Le 4 septembre 1955, Joao Baptista Martins inscrit le tout premier but dans cette compétition à la 14 e minute du match Sporting Lisbonne-Partizan Belgrade. C’est d’ailleurs dans ce même match que sera inscrit le premier doublé. Il est l’œuvre de l’attaquant du Partizan Milos Milutinovic, qui réussit à marquer deux buts avant de le Sporting n’égalise grâce à… Joao Baptista Martins! Le premier triplé ne s’est lui pas fait attendre, puisqu’il est réalisé dès le match suivant, disputé quelques jours plus tard. C’est l’attaquant hongrois Peter Palotas qui le réalise lors du match opposant Voros Lobogo – aujourd’hui MTK Budapest – à Anderlecht. Suit le premier quadruplé de l’histoire de la compétition, avec le match retour opposant le Partizan au Sporting et Milos Milutinovic qui réussit cette fois à marquer quatre buts aux Portugais. Il faudra attendre quelques années avant de voir un joueur marquer cinq buts en un match. Owe Ohlsson, attaquant de l’IFK Göteborg y parvient face à Linfield lors de l’édition 1959-60 de la grande Coupe d’Europe.



Pour terminer ce tour d’horizon des pionniers du football, retour sur le premier d’entre eux, Ebenezer Cobb Morley. Le premier d’entre tous car c’est lui qui a fondé le premier club du monde (bien qu’il ne soit pas reconnu comme tel aujourd’hui car le club, qui existe toujours, est aujourd’hui un club de rugby), Barnes Rugby Football Club, dont il est capitaine. Mais la contribution de Morley ne s’arrête pas là. Il dispute le premier match de football de l’Histoire, Barnes RFC – Richmond FC, un match dont les règles font plus penser au rugby actuel qu’au football. Il fonde ensuite l’Association de Football anglaise, la fameuse FA qui dirige aujourd’hui encore le football anglais, dont il devient premier secrétaire, et marque le premier but dans un match disputé selon les règles semblables à celles d’aujourd’hui, entre une sélection londonienne et le Sheffield FC – le club considéré officiellement comme le plus vieux au monde. Décédé à l’âge de 93 ans, Morley a eu tout le temps de voir se développer dans le monde entier le sport dont il a en grande partie fixé le premières bases. Ce qui fait d’Ebenezer Cobb Morley l’un des pères du football.

Sources: Parlons Foot

mardi 14 septembre 2010

Footballeurs Burkinabè : sur les traces des oubliés

Des joueurs ont plus ou moins marqué une page du football burkinabè. Certains étaient comptés parmi les stars de ce sport au niveau national, d’autres des espoirs. Pourtant, on entend presque plus parler de ces derniers. On a même souvent l’impression qu’ils ont cessé de jouer au football bien qu’il soit toujours en activité.

Il est considéré comme le premier Burkinabé a disputé et a marqué un but en Ligue des champions. Il s’agit de Ousmane Sanou ancien joueur de l’équipe hollandaise de Willem II. Ce Burkinabè âgé aujourd’hui de 32 ans serait actuellement en troisième division du championnat hollandais avec l’équipe de Oss. L’ancien joueur du Racing Club de Bobo Dioulasso a tourné sa bosse dans plusieurs clubs du championnat hollandais, Spartack Rotterdam, Fc Eindhoven, Kozakken, a également fait un passage en Belgique à Berchem Sport. Avec le Fc Oss, Ousmane Sanou serait en préretraite.

Alassane Ouédraogo est lui aussi dans un club de troisième division en Allemagne au Rot-Weiss Essen. Le joueur n’a plus été appelé en équipe nationale après quelques problèmes avec l’entraineur des Etalons Paulo Duarte. Ce joueur s’est fait connaitre par sa vitesse balle au pied. Alassane Ouédraogo a débuté sa carrière professionnelle en Belgique avec Charleroi avant de rejoindre OC Charleroi l’Allemagne. Il est passé dans des clubs comme le Fc Cologne, Oberhausen, Koblenz. 29 ans, Alassane Ouédraogo a encore du temps avant de songer à raccrocher les crampons.


Abdoul Razack Traoré a rejoint la Pologne

Ayisssoudou Jeannot Bouyain était l’un des espoirs du football burkinabè. Ce des Etalons cadets, juniors et séniors avait pour particularité un jeu rugueux qui mettait en échec les attaquants adverses. Il a pris part à la Coupes d’Afrique (CAN) des cadets à Trinidad et Tobago. Jeannot Bouyain formé au centre de formation Planète Champion a fait une grande partie de se petite carrière au Rail Club du Kadiogo (RCK). Après un bref passage à l’Asfa Yennenga, Jeannot Bouyain a rejoint la France. Il a fait une année à Blois (CFA2). Il vient de rejoindre l’Olympique de Saumur ou il devrait évoluer en tant que milieu défensif. Agé de 25 ans, Jeannot Bouyain devrait fourni des efforts supplémentaires s’il veut jouer dans un championnat mieux que le CFA . On se rappelle qu’il formait une barrière efficace en compagnie de Amadou Coulibaly, Madi Panandetiguiri et Lamine Traoré.


Drissa Dabré en Etalons junior

Lors de la Can cadette à Trinidad et Tobago ou les Burkinabè avaient occupé la 3ème place devant Argentine de Carlos Tevez. Enock Bienvenu Conombo avait marqué les esprits dans les derniers moments de la compétition. Courtisé par plusieurs clubs, il avait choisi Bastia pour terminer sa formation avant d’espérer intégrer l’équipe professionnelle. Le Burkinabè a été victime de nombreuses blessures qui l’ont empêché de confirmer son talent. Enock Bienvenu Conombo serait actuellement sociétaire Stade Olympique de Chambéry en CFA 2.


Beaucoup de Burkinabè ont trouvé refuge dans les championnats mineurs en France. Parmi eux Amara Ahmed Ouattara ancien joueur du RCK et de l’Asec d’Abidjan lors de la saison 2002-2003 sous la coupe de Drissa Traoré dit Saboteur. Milieu de terrain, âgé de 26 ans, Amara Ahmed Ouattara a joué dans des petits clubs comme US Raon et à Raon l’Etape.


Pour avoir marqué a presque chacune de ses sorties avec les Etalons il avait été surnommé M. But. Dieudonné Minougou a été bloqué dans sa progression par une blessure après son transfert de Tours FC. Le joueur Burkinabè est actuellement sociétaire du FC Ryukyu au Japon dans la troisième division de ce championnat. A 29 ans, l’ancien joueur de Brest et Tours voit peu à peu sa chance d’intégrer un club de haut niveau s’amenuiser.


Ibrahim Niang du Snid

La percée de Boubacar Djeidy Kébé s’est également estompée après son arrivée à Strasbourg. Eloigné des terrains pendant un long temps à la suite d’une blessure, Il sera obligé de mettre fin à sa saison après une deuxième blessure à l’entrainement moins de dix jours après son retour. Il a d’ailleurs raté quelques matches de préparation pour la saison 2010-2011 toujours pour blessure. Son frère Yahia Kébé est lui actuellement au Qatar à Al Kharitiyath. Il était attendu comme le futur attaquant vedette des Etalons pour avoir marqué un doublé dès son premier avec les Etalons. Appelé souvent en équipe nationale, Yayia Kébé n’a pas encore su s’imposer en équipe nationale, ni en club. Agé de 24 ans, le passage dans le golf serait un tremplin pour ce joueur plein de qualité.


« Ça y est, c’est fait, j’y suis. J’ai signé à la Juve Stabia ». C’est ainsi que s’exclamait Salif Dianda après sa signature dans son nouveau club. Le joueur Burkinabè né le 17 décembre 1987 vient de changer de club après avoir quitté Sangiovannesse en série C2 (4ème division). Salif Dianda espère avoir plus de temps de jeu avec ce club. Le joueur, né le 17 décembre 1987, était le capitaine des Etalons juniors de la CAN de cette catégorie au Congo. Salif Il était d’ailleurs parmi les meilleurs joueurs du tournoi. Dianda a rejoint le groupe des Etalons séniors lors des éliminatoires de CAN / Coupe du Monde 2010. Bien qu’ayant été crédité d’un bon match lors de l’opposition Burundi = Burkina Faso, le milieu de terrain n’a plus été appelé en équipe nationale. Avec la Juve Stabia, c’est nouveau départ pour le joueur Burkinabè qui a le talent qu’il faut pour jouer dans la série A pourquoi pas.


Salif Dianda n’est pas le seul joueur Burkinabè en Italie. Amara Konaté, âgé de 20 ans, est sociétaire de l’équipe B de Parme. Il avait participé à la Can junior au Congo avec l’équipe du Burkina Faso en compagnie de Drissa Dabré. Né le à Abidjan Dabré est sociétaire du club italien de Atalanta Bergame. En plus de la Can junior au Congo, il était de l’effectif qui avait pris part aux éliminatoires de 2009. Il dispute le championnat des réserves en attendant de monter en équipe première ou de trouver un club qui puisse lui faire confiance. Dans ce groupe d’"italien", l’on peut faire cas également de Jacques Wekouri qui a déjà rejoint le groupe des juniors (des éliminatoires de la Can juniors 2009). Depuis l’on n’a plus de nouvelles de ce joueurs actuellement sociétaire Domegliara Calcio en quatrième division du championnat d’Italie ou il a été prêté par son club Cittadella Calcio en série B. Jacques Wekouri qui aussi passé par Alghero (4ème division), revient après une blessure qui l’a éloigné des stades.


Aly Dissa ancien sociétaire de Planète Champion Inernational

Il était très attendu par le public Burkinabè lorsqu’il a rejoint les Etalons. Abdoul Razack Traoré avait préféré la sélection du Burkina Faso à celle de la Côte d’Ivoire. Ce joueur a porté les couleurs jaunes et noir de l’Asec Mimosas ou il s’était distingué par son adresse devant les buts. Il rejoint la Norvège ou il retrouve Yssouf Koné à Rosenborg. Manquant de temps de jeu Abdoul Razack a préféré rejoindre le Lechia Gdànsk Pologne depuis le 20 Août 2010. Pour son premier match, Razack a joué les 90 minutes. Son souhait se réalise. Il faut rappeler que Abdoul Razack Traoré a déjà été sélectionné en équipe de Côte d’Ivoire sans disputer de match.


En France, deux Burkinabè évoluent au Sud Nivernais Imphy Decize (SNID). Il s’agit de l’ancien arrière droit de l’Etoile Filante de Ouagadougou Ali Dissa et Ibrahim Niang en attaque. Niang a déjà porté les couleurs des juniors du Burkina Faso. Il est un ancien joueur de l’Etoile Filante de Ouagadougou. Aly Dissa a été formé au centre de formation Planète Champion. L’ancien joueur de l’EFO est un titulaire indiscutable dans cette équipe du SNID.Il est de la même promotion que Seydou Sandaogo, Jean Noel Lingani (souvent convoqué par Duarte), Hervé Oussalé etc. Ce dernier a été une vedette à l’Etoile Filante de Ouagadougou pendant la saison 2006 /2007. Agressif et provocateur Hervé Ouassalé était la terreur des défenses dans le championnat burkinabè. Malheureusement, ce joueur n’a pas pris part à la Can junior au Congo en 2007. Oussalé est aujourd’hui en Iran à Persepolis FC. L’ancien pensionnaire de Planète Champion a auparavant joué à Alemannia Aachen (Allemagne) à Mons (Belgique).


Amado Kassi Ouédraogo attaquant des Etalons juniors lors de la Can organisé en 2001 par le Burkina n’a pas pu s’imposer en équipe A. Bien que bon buteur avec Beauvais, Kassi Ouédraogo n’a pas encore pu s’imposer ni avec les Etalons ou il a été plusieurs fois appelé. Le joueur serait actuellement à l’US Orléans en CFA 2.


En Albanie, un Burkinabè tente de faire sa place dans le football. Il s’agit de Moussa Kaboré. Cet attaquant a fait ses armes à l’Asfa Yennenga de 1997 à 2001. Il s’est ensuite rendu en Allemagne ou il a joué avec des formations comme le RW Ahlen, Bocholt, Fortuna Dusselforf. Moussa Kaboré a entre temps joué en Afrique avec le WAC de Casablanca pendant deux ans avant de rejoindre le club albanais de Bylis Ballsh.





Boukari Ouédraogo

Radio Campus Ouaga 91 .2 Fm




lundi 13 septembre 2010

Moïse Bambara, le métis Germano-Burkinabè du FC Ingolstadt en Allemagne

Le Burkina Faso n’a pas encore une équipe fixe malgré un noyau sur lequel repose les Etalons. Ce la se ressent par l’apparition de nouvelle têtes dans le groupe des Etalons lors des regroupements. Parmi eux Moïse Bambara, un joueur du FC Ingolstadt en Allemagne. Bien que n’ayant pas encore intégré le groupe des Etalons, Paulo Duarte a un œil sur lui pour l’avoir déjà placé dans la liste de ses réservistes.

L’entraineur des Etalons du Burkina Faso Paulo Duarte est prudent. A chaque publication de sa liste des joueurs pour les regroupements, il prévoit une autre liste de deux ou trois joueurs susceptibles de rejoindre son équipe en cas de défections. Avant que la Mauritanie ne signe forfait pour les éliminatoires de la Can 2012, Paulo Duarte a réservé trois joueurs parmi lesquels Moïse Bambara. Il s’agit d’un joueur Germano-burkinabé évoluant au FC Ingolstadt en deuxième division allemande. D’un père Burkinabè et d’une mère allemande, Moïse Bambara est né à Ouagadougou le 20 novembre 1984. Ce milieu de terrain a été formé au Spvgg Mitterdorf. Il rejoint plus tard l’ASV Cham où il reste seulement une saison. Moise Bambara est recruté par le FC Bad Kôtzting. Avec ce club, le Burkinabè dispute 34 matches et inscrits un but. Jahn Regensberg s’intéresse à lui. Le natif de Ouagadougou signe avec ce club où il passe trois saisons. Pendant cette période, il apparaît 84 fois sur le terrain dont 73 en championnat avec deux buts à son actif. Son club Jahn Regensburg quitte le championnat régional pour la troisième division. Cela ne l’empêche pas de changer de formation. Ses bonnes performances l’emmène à signer son premier contrat professionnel avec le FC Ingolstadt, (qui était à l’époque en troisième division allemande). Capable de jouer en tant que latéral droit, Moise Bambara fait une bonne saison avec ce club. Joueur clef du FC Ingolstadt, Bambara est aligné 33 fois dans la feuille de matches. Il est titularisé 28 fois. Le FC Ingolstadt rejoint la deuxième division, ce qui est une bonne promotion pour lui-même si ce club connait un début de championnat difficile.

Moise Bambara est un joueur à la tête pleine. Si beaucoup de joueurs ont arrêté les études après le BAC compte tenu des exigences du professionnalisme, le Burkinabè lui a des diplômes universitaires. Il a suivi une formation en industrie. Il possède également un diplôme d’administration des affaires. Malgré tout, Moise Bambara veut se consacrer au football. Ses diplômes lui permettront une meilleure reconvertion à la fin de carrière sportive.



Boukari Ouédraogo

Radio Campus Ouaga 91.2 Fm

KADA School International : quatre "écoliers" bientôt en test en Europe

Le centre de formation Kada School Internaional né des cendres de Planète Champion International a ouvert il y a moins deux ans. Quelques joueurs de cette école de formation des internationaux Wilfried Sanou et Jonathan Pitroipa iront bientôt en France et en Allemangne pour des tests.

Petit à petit l’oiseau fait son nid. C’est ce que l’on pourrait dire pour le centre de formation Kada School International qui en train de mettre à la disposition du football national ses premiers produits. En plus d’avoir sept (7) joueurs dans l’effectif des Etalons cadets quatre (4) devront bientôt se rendre en France et en Allemagne pour des tests. Il s’agit de Akim Compaoré, Zampé Traoré, Elis Coulibaly et Saidou Zongo. Ces quatre joueurs devront se rendre à Rennes et à Hambourg pour convaincre les dirigeants. Ces quatre joueurs ont bien la qualité qu’il faut. Ils l’ont d’ailleurs prouvé lors de la neuvième édition du tournoi international de la solidarité en étant parmi les maîtres à joueur de cette école. Akim Compaoré, le fils de l’entraineur du Bouloum Poukou Football Club (BPFC) Ousmane Compaoré dit Lato est un milieu défensif . Consid2ré comme le futur Yaya Touré, ce joueur se distingue par son calme et sa discipline sur le terrain. En lui l’on revoie également les qualités du joueur ivoirien. Akim Compaoré a séduit le public du Stade Municipal en offrant le trophée du tournoi de la solidarité grâce à un coup franc bien travaille avec Halifa Sedogo. Ce dernier même s’il ne fait pas parti du contingent est également à surveiller.

Elis Koulibaly est en train de marcher sur les pas De ses frères Pierre et Paul Koulibaly. Ailier droit, ce joueur doté d’un bon gabarit est doté d’une puissance qui lui permet de passer en force. Elis Koulibaly, est doté d’une technique acceptable. Il est également capable de jouer en pointe. Zampé Traoré est lui également bon technicien évoluant sur l’aile gauche. Seydou Zongo, ces joueurs iront faire étalage de ce qu’ils ont appris pendant ces deux ans.


En plus de ce groupe quatre (4) joueurs, se joindra Aziz Kanazoé qui se rend du côté de l’Allemagne pour se soigner et devrait y intégrer un centre de formation. Ce joueur très bon techniquement était un grand espoir de centre. Malheureusement, il sera victime d’un accident qui de la circulation. Aziz Kanazoé se blesse gravement à la tête. Ce qui va l’empêcher de prendre part activement aux activités du centre. Les promoteurs au vu de ses qualités ont décidé de la garder. Après ces soins, peut-être que ce joueur pourra enfin montrer ce dont il capable. Il faisait parti des meilleurs lors du test de sélectionner organisé par Kada School. Si ça Aziz Compaoré a eu moins de chance son frère Bassirou Kanazoé a lui intégrer le groupe des Etalons.

Pour éviter ce qui est arrivé à Planète Champion, qui s’était vu refuser le droit de jouer la première division au motif qu’il éatit un centre de formation, Kada School va se doter d’un club de football. Tous les papiers seraient prêts

Boukari Ouédraogo
Radio Campus Ouaga

dimanche 12 septembre 2010

Eliminatoires CAN Rwanda 2011, les Etalons cadets se qualifient en battant l’Afrique du Sud 2 # 0

Les Etalons cadets du Burkina Faso ont obtenus leur ticket qualificatif pour le dernier tour éliminatoire de la Coupe d’Afrique Nations de leur catégorie. Les Burkinabè ont battu leur homologue de l’Afrique du Sud par le score de deux buts à zéro ce samedi 11 septembre au Stade du 4 août de Ouagadougou.


Les Etalons ont pris leur revanche lors de ce match retour
C’est dans la douleur que les Etalons cadets du Burkina ont battu les Bafana Bafana Cadets de l’Afrique du Su par le score deux de buts à zéro. Les Burkinabè emmenés par le futur joueur du centre de formation de Chelsea Bertrand Traoré, Diloma Sirima ont souffert en première période face à une équipe sud-africaine plus mûre. Ces jeunes ont dominés les Burkinabè sur le plan technique, tactique et physique surtout en première période. Le milieu défensif des Etalons Mohamed Traoré était dans son mauvais jour. Il a eu du mal a arrêté les balles et d’assurer une passe correcte. Il sera remplacé à la 34ème par Ben Djibril Zidnaba. L’entrée de ce dernier sur le terrain a permit de stabiliser le jeu au niveau du secteur défensif des Etalons. Les sud-africains avec l’avance des deux buts du match aller ne prennent pas de risque et font circuler la balle en défense en attendant de procéder par contre-attaque. Ils s’offrent la meilleure occasion de but de la première période à la 22ème minute. Seanego Maselaelo, l’un des maitres à jouer de cette formation récupère une mauvaise passe du défenseur Burkinabè Abdel Sounkalo Sanou. Il se retrouve face à face avec le portier burkinabè Séni Ouédraogo qui dévie le tir de l’attaquant sud-africain en corner.

Les sud-africains n'ont pas su gérer leur avantage du match aller
Du retour des vestiaires Bertrand Traoré essaie de prendre le jeu en son compte et offre du spectacle au public avec ses dribbles déroutantes et ses passes à l’aveuglette. A la 59ème après un corner mal ressortie par les sud-africains, Diloma Sirima récupère la balle sur l’aile gauche et s’engouffre dans la surface de réparation. Il centre pour Bertrand Traoré qui ouvre le score pour les cadets Burkinabè. A partir de ce moment, le jeu est l’initative des Burkinabè et les sud-africains envoient les balles à l’emporte pièces. Les Etalons font du beau jeu, se crée des occasions mais le dernier geste fait défaut. Le deuxième but burkinabè sera l’œuvre de Diloma Sirima. Il rate son face à face avec le gardien sud-africain Kubheka Njabulo. Ce dernier récupère mais relâche la balle; Sirima se rattrape et envoie la balle au fond des filets. 2 # 0. Ce score qualifie les Etalons. Après l’inscription du second but, les sud-africains voient la qualification leur échappé. Ils vont presser la défense burkinabè jusque dans son dernier reranchement. Ils réussissent à marqué un but mais l’arbitre béninois Brice Igue décèle une position de hors jeu. Les cinq minutes de temps additionnel seront un véritable calvaire pour les Etalons cadets. Le coup de sifflet de l’arbitre délivre le public du stade du 4 août de Ouagadougou. Score finale Etalons cadets du Burkina # Afrique du Sud 2 à 0.

Boukari Ouédraogo
Radio Campus Ouaga 91.2 Fm
spluriel@yahoo.fr

samedi 11 septembre 2010

Eliminatoires Can cadette: Les Etalons du Burkina Faso se qualifient devant l'Agrique du S

Burkina Faso # Afrique du Sud. 2 # 0
Les Etalons cadets du Burkina Faso se sont qualifer pour le prochain tour de la  Coupe d'Afrique Nations cadets Rwanda 2011. Les cadets Burkinabè ont battu leur homologue de l'Afrique du Sud par le score de 2 # 0. Au match aller, les Burkinabè s'étaient inclinés par le score de 4 # 2. Ils ont surmonté leur retard de deux buts. Les Etalons cadets se qualifient pour le tour de suivant et doivent affronter le vainqueur du match Angola  # Ile Maurice.

Radio Campus Ouaga 91.2
Plus de détails ce dimanche

Lacina Traoré avec les Etalons du Burkina, rêve ou réalité

Lacina Traoré, considéré comme le nouveau Adébayor sera-t-il avec les Etalons du Burkina ? C’est une question se pose les supporters des Etalons au vu de la qualité de ce joueur. Appelé par Paulo Duarte sélectionneur de l’équipe du Burkina, l’attaquant du CFR Cluj n’a pas encore répondu présent.

Eléphants ou Etalons pour Lacina Traoré
On l’avait déjà annoncé dans le groupe des Etalons mais il n’est pas encore la. Lacina Traoré attaquant du club Roumain du Cfr Cluj n’a pas répondu à l’appel de Paulo Duarte l’entraineur des Etalons du Burkina. Quel est le problème qui se pose pour l’arrivée de joueur dans la sélection Burkinabè.

Il pourrait ne pas venir en sélection nationale. Paulo Duarte aurait contacté Lacina Traoré lors d’une tournée de prospection en Europe. Il a rencontré Yssouf Koné, l’attaquant burkinabè du Cfr Cluj qui lui a parlé de ce joueur. Après, l’entraineur des Etalons a pu observer les qualités de ce joueur ; sa puissance surtout et sa grande taille qui lui permet de s’imposer dans les défenses adverses. Le manager de Lacina Traoré aurait donc prévenu la Côte d’Ivoire (où il a joué dans l’équipe cadette) de l’intérêt du Burkina Faso pour ce joueur. Le coach des Ivoiriens à l’époque Sven Goran Erickson l’aurait donc convoqué dans le groupe des trente (30) pour le mondial. Au finish, il n’a pas été retenu parmi les 23 pour le mondial en Afrique du Sud. Paulo Duarte ayant constaté son absence dans le groupe des Éléphants a relancé le joueur du Cfr Cluj. Malheureusement, ce dernier n’a pas répondu à l’appel du sélectionneur burkinabè. Lacina Traoré attendrait donc une convocation de la part de la Côte d’Ivoire. Pourtant pour les deux dernières sorties des Eléphants (contre l’Italie et le Rwanda) le « nouveau Adébayor » n’a pas été appelé.

Lacina Traoré jouera t-il avec les Etalons du Burkina ? A cette question, seul l’intéressé pourrait répondre. La porte ouverte lui reste ouverte. La concurrence est rude à l’attaque des Eléphants avec des joueurs comme Gervinho, Salomon Kalou, Abraham Guié Guié, Doumbia, Baky Koné, Boubacar Sanogo, Arouna Koné etc. l’option avec les Etalons pourrait être pour lui une occasion de répondre à une première sélection internationale. Ce serait une vitrine pour lui de faire étalage de son talent et de participer aux éliminatoires de la Can 2012. Peut-être des joueurs comme Yssouf Koné pourraient le convaincre de porter le maillot des Etalons. En attendant Paulo Duarte pourrait tenter une dernière fois d’emmener le joueur de Cluj dans l’équipe burkinabè. Sa présence pourrait permettre de créer de la concurrence dans cette équipe Burkinabè. A Duarte de relancer le joueur.

Boukari Ouédraogo

Radio Campus Ouaga 91.2 Fm

splurie@yahoo.fr

Tous les lundi et vendredi écoutez l’émission Sport au Pluriel sur Radio Campus Ouaga, tous les lundi à 17 heures et les vendredis à partir de 19 H 10. Posez vos questions au 75309414 et participez au débat les vendredis.

NB: envoyez vos questions une heure avant le début de l’émission.

jeudi 9 septembre 2010

Bakary Soro, un Etalons qui revient de loin

Dans la liste des Etalons du Burkina lors du match Burkina Faso figurait le nom de Bakary Soro. Le joueur qui vient d’intégrer le groupe des Etalons revient au haut niveau après une grave blessure qui l’avait éloigné des stades.


Il a été éloigné des stades de football suite à une blessure grave au genou : rupture de ligaments croisés. Ce qui va l’éloigner des stades pendant plusieurs mois. Bakary Soro a aujourd’hui atteint son meilleur niveau avec Arles Avignon. Né le 5 décembre 1985 à Anyama (ville situé a dix kilomètres d’Abidjan), le joueur qui a répondu a l’appel du sélectionneur des Etalons Paulo Duarte est un ancien joueur de l’Asec d’Abidjan sans être passé par l’académie mimosifcom. Capitaine de cette formation, il est repéré dans cette de l’Asec par le club anglais de troisième division Charlton. Bénéficiant de peu de temps de jeu, il est prêté au club français de Lorient ou il évolue entre 2007 et 2008. Bakary Soro ne pourra pas étaler son talent dans cette formation après sa blessure. Rétabli, Charlton ne lui délivre pas de certificat de travail, son contrat est ainsi résilier. Il signe à Arles Avignon en 2009. C’est avec ce club que le natif d’Anyama retrouve sa forme. Il va s’imposer dans ce club de Ligue 2 française en disputant 17 matches dont 16 en tant que titulaire. Il est considéré comme l’un des grands artisans de la montée d’Arles Avignon en Ligue 1. Bakary Soro a failli quitter la France pour retrouver le championnat anglais. West Bromwitch club de Première ligue a supervisé l’ancien sociétaire de l’Asec d’Abidjan. Ce joueur de 24 ans, est un défenseur central de formation. Il est aussi capable de jouer en tant que latéral droit ou milieu de terrain. Cette polyvalence offre un éventail de choix au coach Paulo Duarte qui pourrait faire de lui l’un des joueurs passe partout dans le secteur défensif des Etalons. Pour la saison 2010-2011, il dispute la ligue 1 avec Arles Avignon. Cette vitrine sera pour lui une occasion de confirmer le bien qu’on disait de lui quant il était à du côté de la lagune Ebrié. Bakary Soro a                         évolué aux cotés de Mohamed Kaboré dans les "jaune et noir". Une nouvelle aventure commence pour lui s’il réussi à convaincre Paulo Duarte. Il est en en passe d’oublier ses débuts difficiles en Europe avec à la clef la Ligue 1 et une première sélection avec les Etalons du Burkina.

Boukari Ouédraogo

Radio Campus Ouaga 91.2 Fm

mercredi 8 septembre 2010

Rasmané Ouédraogo, le Burkinabè du centre internationale de Cyclisme


Le Centre mondial du cyclisme accueille les coureurs des « petits » pays cyclistes pour les aider à progresser en Europe. Depuis cette année, le CMC dirigé par Michel Thèze accueille un Burkinabè, Rasmané Ouédraogo. Rencontre.

Rasmané Ouédraogo continue son apprentsissage en Suisse
Rasmané Ouédraogo se souviendra longtemps du 19 mars 2010. Ce jour-là, il débarque en Suisse à Aigle, le nid de l'Union cycliste internationale. «Quand je suis parti de chez moi, il faisait 42°C et quand je suis arrivé en Suisse, il faisait froid et il pleuvait» se souvient-il sous les nuages bretons du Circuit des 2 Provinces qu'il a disputé avec l'équipe du Centre mondial du cyclisme (CMC).

RECOMMANDÉ PAR LAURENT BEZAULT

Chez lui, c'est le Burkina Faso et plus exactement la province d'Ouahigouya, au nord du pays, pas très loin de la frontière du Mali. Peut être la région où le vélo est le moins populaire au Burkina. «Il n'y a pas beaucoup de coureurs.» D'ailleurs, le Tour du Faso n'y a fait étape que deux fois depuis 2003. C'est pourtant là que Rasmané Ouédraogo a fait ses premiers tours de roue. «A quinze ans, un ami m'a fait découvrir le vélo et ça m'a plu.»
L'automne dernier, il s'est classé 7e du Tour du Faso dominé par l'armada marocaine. A 21 ans, il tape dans l'œil de Laurent Bezault (1). «C'est lui qui a parlé à Michel Thèze (2). Il m'a dit que si je suis aidé, je peux progresser.» D'ailleurs, avant le Tour du Faso 2009, Ouédraogo était venu se préparer en France, avec trois autres Burkinabès, sous les couleurs du VS Chartres.
Avant de s'envoler pour l'Europe, Rasmané a remporté la première étape du Tour du Cameroun en février. Il s'est aussi classé meilleur jeune du classement final.

RAPIDE AU SPRINT MAIS PEUR DE FROTTER

Après le choc thermique, l'autre choc du coureur Ouédraogo est géographique. «Au Burkina, c'est tout plat. Pour ma première course, il y avait des bosses et la pluie, je n'étais pas habitué.» Le coureur du CMC n'a pas un physique de grimpeur. Il est plutôt athlétique, taillé dans la masse avec des cuisses qui respirent la puissance. «Je suis rapide au sprint mais au début, j'avais peur de frotter dans le peloton. Maintenant, après quelques mois ici, j'ai moins peur.»
Seule solution pour s'améliorer dans les bosses : l'entraînement, jusqu'à des sorties de cinq heures. «Je roule tous les jours. Au Burkina, je ne roulais pas tous les jours. Pourtant, je ne travaillais pas mais il n'y a pas des courses tout le temps comme en Europe. Et puis, l'entraînement chez moi, c'est faire un aller-retour sur la route. On ne compte pas en heures comme ici. Il nous manque des entraîneurs pour progresser.» Rasmané Ouédraogo le reconnaît, les premiers mois sur le vélo ont été difficiles. Mais petit à petit, il décroche des petites places sur des épreuves toutes catégories (3) avant de se classer 32e du GP de Charvieu, une épreuve élite nationale remportée par son équipier Daniel Teklehaymanot (Lire ici).

QUATRE KILOS DE TROP

Michel Thèze trouve aussi deux autres moyens d'améliorer les performances : «Quand il est arrivé, il mangeait trop et il fait la sieste avant d'aller rouler alors qu'il devrait se reposer après l'entraînement.» Le Burkinabè reconnaît «j'ai perdu quatre kilos depuis que je suis arrivé.» Pour les coureurs de tout pays, européens, africains ou américains, le poids est vraiment l'ennemi commun.
Son pays ne lui manque pas trop depuis qu'il est en Suisse. Pourtant, Rasmané pourrait se sentir isolé, il est le seul à parler français dans son équipe. Quand il tente de dire «je parle un peu anglais», Daniel, son équipier erythréen se marre gentiment : «non, tu ne parles pas anglais toi !». «Avant, je ne parlais pas » rectifie Ouédraogo, «je suis des cours au CMC.».
De son passage au VS Chartres, il a gardé des amis à Bonneval dans l'Eure. Il n'a pas de famille en France mais quand il parle de Michel Thèze, il confie : «ma famille ici, c'est Michel.»
Rasmané Ouédraogo va repartir pour le Burkina le 10 octobre, douze jours avant le Tour du Faso. Avec les autres Etalons cyclistes, le surnom des coureurs burkinabès, il va monter à l'assaut de la victoire qui échappe à un de ses compatriotes depuis 2005 et son homonyme Jérémie Ouédraogo. «J'aimerais gagner le Tour du Faso. Il y a une grosse attente pour qu'un Burkinabè gagne.» Rasmané a aussi un autre objectif : trouver un club en France.

Par Dominique Turgis
CylclismeMag

L'Etalons cycliste Rasmané Ouédraogo vainqueur d'un tournoi en France

Rasmané Ouédraogo a droite sera très attendu au Tour du Faso 2010

Le jeune cyclisme Burkinabè Rasmané Ouédraogo, au terme de son stage de 6 ans à l’Ecole internationale de cyclisme en Suisse a remporter une épreuve en France. En lice dans une course régionale à Beaumont sur Sarthe dans le département de la Sarthe, il vient de signer une victoire historique du Burkina en France. Sur une distance de 120 km, après avoir été très actif durant la course, il a terminé seul l'épreuve après avoir distancé le groupe d'échappée de 8 coureurs dans lequel il se trouvait.
Rasmané Ouédraogo poursuit encore sa préparation du Tour du Faso en France. Il devrait intégrer la sélection de 6 autres coureurs qui iront pour une stage bloqué en vue de la plus grande épreuve cycliste d’Afrique.

dimanche 5 septembre 2010

Match amical le Burkina Faso et le Gabon font match 1 = 1

Exempte pour la première journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2012, les du  Etalons du Burkina Faso affrontaient les Panthères du Gabon à Nice. Les deux formations se sont neutralisées par un score nul de 1 = 1. Les Panthères ont ouvert la marque par le de , Roger Issakounia Mangasport, d’une frappe lobée des 35 mètres après une mauvaise relance de Germain Sanou, sorti loin de son but (52ème, 1-0).les Etalons égalisaient sur penalty par l’Auxerrois Alain Traoré (86ème, 1-1). A noter que la rencontre s’est terminée à neuf Burkinabé contre dix Gabonais, Mohamed Koffi ayant été expulsé pour un tacle à retardement sur Willy Aubameyang, Paul Coulibaly et Pierre-Emerick Aubameyang connaissant le même sort après avoir alimenté la bagarre générale qui suivit le premier carton rouge.



Les Etalons logés dans le groupe F en compagnie de la Gambie et affrontent entre les 8, 9 et 10 octobre les Gambiens. Ces derniers se sont imposés pour leur première sortie face à la Namibie par le score de 3 à 1. Le gabon, pays organisateur est également exempt de ces éliminatoires.

jeudi 2 septembre 2010

Championnat du monde de Vovinam Viet Vo dao : Les Etalons regagnent le bercail avec deux médailles

La moisson n’a pas été du tout mauvaise pour les Etalons qui ont participé du 25 au 29 août dernier en Allemagne au 3e championnat du monde de Vovinam Viet Vo dao. Ils ont regagné le bercail avec deux médailles remportées de haute lutte par Ibrahim Traoré (argent) et de Robert Rouamba (bronze).

Pour une première participation, le président de la Fédération burkinabè de Vovinam Viet Vo dao, Jean Pascal Kinda, qui a conduit la délégation composée de 4 Voshing et du directeur technique national s’est dit satisfait du comportement des jeunes Étalons. "Il leur a manqué un peu d’expérience.  Sinon tous les observateurs ont reconnu que le talent y était", a informé M. Kinda. En marge de ce championnat, la Fédération mondiale de Vovinam Viet Vo dao a tenu son Assemblée générale où l’adhésion du Burkina Faso a été entérinée.  Aussi, le président Jean Pascal Kinda a été élu membre du conseil mondial des maîtres de Vovinam Viet Vo dao par acclamations. Nous y reviendrons. 

Yves OUEDRAOGO  
Sidwaya