Loading...
Une erreur est survenue dans ce gadget

SPORT AU PLURIEL

Bienvenue sur le Blog "Sport au pluriel" de Radio Campus
Sport au pluriel, c'est également votre émission sportive sur Radio Campus 91.2 fm.


dimanche 16 octobre 2011

Championnat d’Afrique de boxe : Alexis Kaboré spectaculaire, Boniface Kaboré décevant

Le Palais des Sports de Ouaga 2000 a accueilli les championnats d’Afrique de Boxe professionnelle le vendredi 14 octobre 2011. Alexis Kaboré dit Yoyo a conquis une nouvelle ceinture continentale en battant par points l’ougandais Sandé Mohamed Kizito dans la catégorie des poids super-coqs. Dans celui des poids mi-lourds, Boniface Kaboré dit le Python a dû abandonner sur blessure devant l’égyptien Ramdam Ayito Hani.


Une nouvelle ceinture pour Alexis Kaboré dit Yoyo. Le boxeur super–coq, qui avait perdu sa ceinture dans la catégorie World Boxing Association (WBA) pour n’avoir pas combattu, a remporté celle de l’African Boxing Union (ABU) le vendredi 14 octobre 2011. Devant l’ouagandais Sandé Mohamed Kizito (24 combats, 15 victoires dont 8 par K.O., 8 défaites et un nul) fonceur et puissant, Alexis Kaboré (18 combats dont 8 par K.O et 10 par points) a fait preuve de discipline et de calme pour battre son adversaire aux points. Les deux boxeurs passent d’abord la première reprise à s’observer. Petit à petit, les deux boxeurs essaient d’imposer chacun son style de boxe. Mais le burkinabè a été le plus actif. A la deuxième et à la troisième reprises, Alexis Kaboré assène des directs précis qui secouent Mohamed Kisito. Ce dernier tente de se rattraper dès la reprise suivante en faisant preuve de vivacité. Le combat est équilibré jusqu’à la dernière reprise où l’ougandais, qui avait compris son retard face au burkinabè, revient en force et allie puissance et vivacité. A ce jeu, il se fait surprendre dans ses attaques par Alexis Kaboré qui a su gérer le combat. Au finish, Yoyo est déclaré champion d’Afrique (ABU) à l’unanimité des trois jurés. Cette victoire n’a pas surpris le public du Palais des Sports sorti nombreux au vue de la qualité de la prestation de Yoyo. Les deux boxeurs ont offert au public un combat spectaculaire et propre qui a fait vibrer les amoureux du noble art.

Si Yoyo a reconquis une nouvelle ceinture africaine, ce n’est pas le cas de Boniface Kaboré dit le Python (18 combats, 16 victoires dont 10 par K.O., un nul et une défaite) devant l’égyptien Ramdam Ayito Hani (10 combats, 10 victoires dont 7 par K.O.). Après avoir fait espérer le public pendant les deux premiers rounds en envoyant l’égyptien au tapis à deux reprises, Boniface Kaboré se fait dominer à la troisième reprise, se faisant même blesser aux arcades sourcilières. Diminué et déséquilibré, le burkinabè se voit dans l’obligation  d’abandonner.
Avant ces deux championnats d’Afrique, le public a eu droit à un combat professionnel et deux combats néo-professionnels. Sou Toké Patrice s’est imposé devant le Nigérian Opaldinan Alamu en super Welter dans la catégorie professionnelle. Moussa Coulibaly (super plume) et Jules Kaboré (super moyen) en néo-professionnel se sont imposés respectivement devant les nigérians Christian Okeke et Guima Idowou. Jules Kaboré a fait parler sa puissance en mettant Okeke K.O. à la cinquième reprise.
A l’occasion de ce championnat, le Président de l’ABU tunisien Houichi Houcine de la Tunisie, a offert une  ceinture au Président du Faso, Blaise Compaoré et une médaille au chef d’état major général des armées du Burkina Honéré Nabéré Traoré.
Boukari Ouédraogo

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire